Retraite : PER ou assurance vie, quelles différences ?

Épargner 10 septembre 2021 6 min

On rêve tous d’une deuxième vie à la retraite. Pour ça, un maître mot : l’anticipation.
En effet, il est conseillé d’épargner le plus tôt possible pour profiter pleinement de cette étape importante de la vie.
Dans cette optique, le Plan d’Épargne Retraite (PER) et l’assurance vie ont chacun leurs atouts … mais quelles sont leurs différences ?

Pour profiter de votre retraite, anticipez-la !

Pour s’assurer la retraite que l’on souhaite, il est important de l’anticiper, notamment sur le plan financier. Pour cela, se constituer une épargne peut s’avérer nécessaire. Vous pouvez épargner progressivement, à votre rythme, et en tenant compte de l’échéance à laquelle vous prévoyez d’arrêter de travailler.
En début de carrière, ce sujet n’est certainement pas votre priorité, mais ne le négligez pas. En effet, il peut être bon de mettre de côté, très tôt, de petites sommes d’argent, afin de constituer peu à peu un patrimoine dédié à cette nouvelle étape de la vie.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour votre épargne retraite. En fonction de votre profil, étudiez chacune d’elles pour prendre connaissance de leurs caractéristiques et de leurs risques. Vous pourrez ensuite vous rapprocher de votre Conseiller bancaire pour déterminer quelles solutions sont adaptées à votre situation (personnelle, patrimoniale et budgétaire), à vos connaissances financières, à votre horizon de placement et à votre profil de risque. À noter qu’en diversifiant vos placements, vous pouvez profiter des opportunités de chacun tout en répartissant les risques, en fonction du choix des différents supports.
En effet, certaines caractéristiques diffèrent selon les types d’épargne retraite : rémunération, niveau de risque, possibilités de déblocage… De plus, leur fonctionnement peut varier, ainsi que les avantages et inconvénients qui y sont associés.

PER et assurance vie, deux solutions possibles pour votre retraite

L’assurance vie et le PER (Plan d’Épargne Retraite) font partie des placements les plus populaires(*) chez les Français.
Tous deux permettent d’épargner progressivement, grâce à des versements ponctuels ou périodiques susceptibles d’être interrompus à tout moment. Chacun permet, par ailleurs, d’investir sur de nombreux supports, et d’adapter ses choix à son profil.

L'assurance vie est le placement préféré des Français(*).
Selon les données de la Banque de France, elle représente près de 40 % des placements financiers des ménages. Un de ses avantages notables est de protéger également vos proches. En effet, en cas de décès, les bénéficiaires désignés recevront les sommes épargnées à des conditions fiscales avantageuses.

Le PER, inauguré en octobre 2019 dans le cadre de la Loi Pacte(**), rencontre également un franc succès. Il est même considéré par 32 % des non-retraités comme le « meilleur produit d’épargne » pour préparer sa retraite(*).
En effet, ce type de placement propose un équilibre entre la recherche de performance et la sécurité, en tenant compte de l’échéance de votre placement retraite. De fait, la gestion pilotée (assurée par la société qui gère le contrat) en est le mode de gestion privilégié. Vous avez toutefois la possibilité d’opter pour une gestion libre, comme en assurance vie, afin de choisir vous-même les supports sur lesquels vous souhaitez investir.
Bien entendu, tant pour la gestion pilotée que pour la gestion libre, votre Conseiller bancaire vous accompagnera pour s’assurer que la solution d’investissement envisagée est adaptée à votre situation et à votre profil de risque.

Bon à savoir

Les investissements en assurance vie doivent s’envisager sur un horizon d’au moins 8 ans pour bénéficier pleinement des avantages du contrat, mais l’épargne reste disponible à tout moment, contrairement au PER, pour lequel les fonds investis sont bloqués jusqu’au départ à la retraite. Il existe cependant quelques cas de sortie anticipée, dont : l’achat de votre résidence principale, le décès de votre conjoint ou de votre partenaire de Pacs, ou encore l’expiration des droits aux allocations chômage.

Ces deux solutions d’épargne retraite ont des points communs et des différences. Vous pouvez souscrire ces deux produits et ainsi cumuler leurs atouts respectifs, notamment sur le plan fiscal, sans oublier de prendre connaissance des éventuels inconvénients associés à chacun.

Deux solutions d’épargne fiscalement avantageuses(1)

Les contrats d'assurance vie sont soumis à fiscalité(1) lors des retraits (appelés rachats).
Lors de votre départ à la retraite vous pourrez choisir de percevoir une rente, pour avoir un complément de revenus régulier, ou de retirer tout ou partie du capital. La rente est une option permettant une garantie de revenus à vie, en contrepartie d’une aliénation du capital de votre contrat d’assurance vie. Par conséquent, ni vous, ni vos ayants-droit ne pourront en disposer. L’imposition des rachats dépendra du choix de sortie fait par le bénéficiaire du contrat d’assurance vie (sortie en capital ou rente) ainsi que de la date à laquelle les versements ont été effectués.

Concernant le PER, vos versements peuvent être déductibles de votre revenu imposable dans certaines limites. Par exemple, si vous êtes salarié, les cotisations versées en 2021 sont déductibles de l’Impôt sur le Revenu (IR) à hauteur de 10 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS) de l’année 2020, soit 4 113 euros.

Bon à savoir

En cas de décès, le capital de l'assurance vie et celui du PER sont exonérés de fiscalité si le bénéficiaire choisi est votre conjoint ou votre partenaire Pacsé.

La possibilité de combiner votre épargne

On aurait tort d’opposer assurance vie et PER ; ils peuvent être complémentaires. Les deux contrats offrent des modalités de souscription souples (à partir de quelques centaines d’euros), des versements libres, la liberté de choisir ses bénéficiaires. Mais chacun a ses caractéristiques propres.

Avec l’assurance vie, votre épargne est disponible à tout moment, et pas seulement pour votre retraite. Avec le PER, elle ne l’est qu’au moment de votre retraite, sauf cas de déblocages anticipés (voir plus haut).

Bon à savoir

Jusqu’au 1er janvier 2023, si vous êtes à au moins cinq ans de l’âge de la retraite (ou si vous avez moins de 57 ans), vous pouvez racheter tout ou partie d’un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans, pour transférer son capital sur un PER, en bénéficiant d’un abattement fiscal supplémentaire. Le capital racheté sur le contrat d’assurance vie doit être obligatoirement réinvesti sur un PER avant le 31 décembre de l’année du rachat.

L’épargne versée sur le contrat d’assurance vie reste disponible à tout moment. Selon la date des versements et l’ancienneté du contrat, la fiscalité pourra, toutefois, avoir un impact lors des retraits. Le PER, lui, est un investissement sur le long terme qui peut bénéficier d’un avantage fiscal dès le versement.
Le choix ou la combinaison des deux dépendra notamment de votre situation, de vos objectifs d’investissement et de votre profil de risque. Ils pourront également être complétés par d’autres offres d’épargne (voir ci-dessous). Votre Conseiller bancaire vous fournira toutes les informations nécessaires et vous accompagnera dans le choix des solutions d’investissement qui vous sont adaptées.

Bon à savoir

Il existe également d’autres solutions que l’assurance vie ou le PER pour préparer votre retraite. Par exemple : le Plan d’Épargne en Actions/PEA ou le Compte Titres Ordinaires/CTO. Il est important de commencer par se constituer une épargne de précaution (Livret A, Livret de Développement Durable et Solidaire/LDDS, Livret d’Épargne Populaire/LEP…) pour faire face aux imprévus, avant d’envisager de se constituer une épargne financière.
En savoir plus

Vous voulez en savoir plus sur les offres permettant d’épargner pour la retraite ? Votre Conseiller Société Générale se tient à votre écoute.
Prenez rendez-vous en quelques clics grâce à notre formulaire en ligne :


Prendre rendez-vous

Dans la même thématique

Être informé

Recevez gratuitement et sans engagement les actualités du programme du 5’ des Experts Société Générale.

(1) Selon la fiscalité en vigueur au 01/07/2021

(*)Enquête Ipsos pour Le Cercle des Épargnants - janvier 2021
    (**)Loi Pacte : La loi du 22 mai 2019 relative à la croissance et à la transformation des entreprises, dite loi PACTE (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises), est une loi présentée par le gouvernement d'Édouard Philippe, destinée à faire grandir les entreprises françaises et repenser la place des entreprises dans la société. Ce projet de loi a pour but de donner les moyens nécessaires aux  entreprises pour innover, se transformer, grandir et créer des emplois.