Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche
Acheter dans l’immobilier
A A A
Vous envisagez d’acquérir votre premier logement ou de déménager pour acheter plus grand ?
 Vous vous interrogez sur un investissement locatif ou encore sur l’acquisition d’une résidence secondaire ?
Enjeu important de la constitution de votre patrimoine, l’immobilier est présent à chacun de ces moments clés de votre vie.
Retrouvez dans ce guide l’ensemble des informations nécessaires à la réussite de votre acquisition immobilière.
LES MOYENS FINANCIERS DU FUTUR ACQUÉREUR
DES COMPTES À FAIRE AVANT D’ACHETER
Faire un achat immobilier, c’est mobiliser toutes ses économies et avoir un crédit à rembourser pendant une longue durée. Il faut donc tenir compte de l’évolution de ses revenus et de ses dépenses.
MOBILISER SES ÉCONOMIES DISPONIBLES
Il faut en premier lieu faire le compte de son épargne, immédiatement disponible, sur :

  • ses livrets (Livret A ou Bleu, Livret de Développement Durable, super-livret, etc.) ;
  • son compte et/ou plan d’épargne logement ;
  • ses comptes à terme.
Il faut, ensuite, ajouter son éventuelle épargne salariale, l’acquisition ou la construction d’une résidence principale en permet le déblocage anticipé, sans pénalité. Enfin, le futur acquéreur peut mobiliser ses valeurs mobilières. Il doit solliciter le conseil avisé de sa banque au moment de leur vente pour tenir compte des cours de la Bourse et de la fiscalité applicable. Par ailleurs, s’il dispose d’un bien immobilier, il doit bien réfléchir à sa mise en vente et comparer la rentabilité d’une éventuelle location au coût de l’emprunt. S'il décide de vendre, il est préférable de le faire avant d'acheter.

EVALUER SA CAPACITÉ D'ENDETTEMENT
Pour évaluer la capacité d'endettement de l'emprunteur le banquier tient compte de ses rentrées financières actuelles : salaires, revenus fonciers, etc.
Sur une longue durée, les revenus peuvent évoluer :

  • à la baisse : chômage, retraite, perte des allocations familiales, etc. ;
  • comme à la hausse : évolution favorable de carrière, perception d’un deuxième salaire ; héritage, fin de remboursement de crédits, etc.
De même, les besoins de la famille se modifient dans le temps. Le nombre d’enfants à charge, les études, les travaux nécessaires alourdissent le budget familial. L’intérêt de l’emprunteur est de bien tenir compte de ces évolutions prévisibles.
CONSEILS :
Ne sous-estimez pas vos dépenses pour obtenir un prêt. Vous devez pouvoir assumer vos remboursements pendant toute la durée du prêt.
© Reed Contents, Claude DANGUY, juin 2013.
Groupe Société Générale