Soyez prêts pour vos travaux

Epargner 29 Septembre 2021 8 min

Soyez prêts pour vos travaux

Vous envisagez de vous lancer dans des travaux d’amélioration ou de rénovation énergétique dans votre logement ? N’hésitez plus ! Vous pouvez bénéficier d’accompagnements financiers grâce aux aides de l’État ou grâce aux solutions de financement proposées par votre banque.

Faire des travaux pour se sentir bien chez soi

Après plusieurs périodes de confinement, l’envie d’embellir votre intérieur ou d’effectuer des travaux de rénovation de votre habitat vous a certainement traversé l’esprit, et vous n’êtes pas le seul ! Ainsi, 83 % des personnes sondées par Immonot1 en janvier dernier envisageaient d’effectuer des travaux.

Quel que soit votre projet (aménager une cuisine, créer un espace détente pour vous ou vos enfants, refaire votre salle de bains, changer vos fenêtres, améliorer votre isolation…), la question du financement est souvent importante. Pour améliorer votre qualité de vie, répondre aux nouvelles normes énergétiques, ou pour réduire certaines factures, il existe différentes aides financières.

Les aides pour financer votre rénovation énergétique

Dans le cadre de l’action contre le réchauffement climatique, le soutien à la rénovation énergétique et notamment l’élimination des passoires thermiques (habitations affichant un diagnostic de performance énergétique classé F ou G), est l’une des priorités du plan de relance de l’économie. Aussi les pouvoirs publics ont-ils mis en place une série de mesures avantageuses pour accompagner le financement de ces travaux et inciter nos concitoyens à agir.

Lancée au 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides versées par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). Elle est accessible à tous les propriétaires – y compris les propriétaires bailleurs – d’un logement construit depuis au moins 2 ans, et elle permet de financer des travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation, ou encore un audit énergétique. Cette prime forfaitaire est calculée sur la base du revenu du foyer et du gain énergétique apporté par la rénovation envisagée. Pour cela, un simulateur créé par le Ministère de la Transition énergétique vous permet d’estimer facilement le montant auquel vous avez droit.

Bon à savoir : MaPrimeRénov’ est cumulable avec d’autres dispositifs d’aide au financement de la rénovation énergétique : les certificats d’économies d’énergie, l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à 5,5 %, ainsi que les aides proposées par vos collectivités territoriales ou par Action Logement.

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) sont une autre aide concrète et pratique. Ils ont été mis en place en 2006 pour que les fournisseurs d’énergie puissent réduire leur propre empreinte carbone tout en aidant leurs clients modestes à réduire leur consommation énergétique. Il peut s’agir de votre fournisseur d’électricité, de gaz ou encore de votre enseigne de supermarché favorite distribuant du carburant.

Ces aides financent totalement ou partiellement des travaux d’isolation thermique, d’installation de système de chauffage économique et d’accès aux énergies renouvelables mais aussi les dépenses pour un diagnostic énergétique. Elles peuvent alléger la facture si vous changez votre chaudière, rénovez combles ou toiture, refaites un plancher, ou encore si vous remplacez vos portes-fenêtres avec un vitrage isolant par exemple.

Chaque fournisseur d’énergie a son propre dispositif. Il suffit de vous inscrire et de sélectionner les travaux éligibles (de nombreux sites sont composés de simulateurs, entre autres le site www.faire.gouv.fr) et de créer votre dossier. Vous devrez ensuite veiller à ce que le professionnel réalisant les travaux soit qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ensuite, une fois les travaux réalisés, vous n’avez plus qu’à envoyer la facture, dans le délai indiqué, à votre fournisseur. Il vous enverra, sous quelques semaines, l’aide prévue qui peut prendre la forme d’une prime ou de bons d’achats.

Bon à savoir : La demande de CEE doit obligatoirement être faite avant l’engagement des travaux (aucun devis ou bon de commande signé, facture payée…).

Jusqu’au 31 décembre 2021, deux autres aides nommées « Coup de Pouce » sont quant à elles accessibles à tous les ménages, sans plafond de revenus – même si leur montant est majoré pour les ménages modestes.
La première, nommée « coup de pouce chauffage » aide à financer le remplacement d’une chaudière au charbon, au fioul ou au gaz (autres qu'à condensation) par un équipement qui fonctionne aux énergies renouvelables. La prime est de 450 euros (700 euros pour un ménage modeste) si le choix du nouvel équipement se porte sur un raccordement à un réseau de chaleur urbain ; de 600 euros (1200 euros pour les ménages modestes) si l’ancien équipement est remplacé par une chaudière à gaz à très haute performance énergétique ; et de 2500 euros (4000 euros pour les ménages modestes) pour l’achat d’un équipement solaire, d’une chaudière biomasse ou d’une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau.
La seconde prime est nommée « Coup de pouce isolation » et s’élève à 10 euros par mètre carré isolé dans des combles, des toitures ou des planchers bas (12 euros pour les ménages modestes).

Bon à savoir : Si vous recevez des chèques énergie, en raison de revenus modestes, vous pouvez les utiliser pour payer certains travaux de rénovation énergétique, dès lors qu’ils sont réalisés par un professionnel labellisé RGE (« reconnu garant de l’environnement »). L’Agence de la Transition énergétique (Ademe) liste les professionnels certifiés RGE sur son site Faire.fr.

Des exonérations de taxe pour vos travaux

Vous pouvez également bénéficier, sous certaines conditions, d’une exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économie d’énergie, si votre mairie ou votre département a voté la mise en place de ce dispositif. Dès lors, l’exonération vous est accordée l’année suivant la réalisation des travaux, avec une validité de 3 ans. Par ailleurs, de nombreux territoires proposent des aides spécifiques : ces dispositifs sont recensés sur le site de l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement (Anil). Une exonération temporaire de taxe foncière peut également être accordée en cas de travaux d’agrandissement (par construction additionnelle au logement existant, comme une véranda par exemple) ou de changements d’affectation d’un bâtiment (si vous transformez un commerce en logement, par exemple) – toujours sous réserve de l’accord de la mairie ou du département. Pour ce type de travaux soumis à l’obtention d’un permis de construire, l’exonération est accordée pour une durée de deux ans, dès l’année suivant la réalisation des travaux.

L’État soutient également vos travaux dans un logement destiné à l’habitation (résidence principale ou secondaire bâtie depuis plus de deux ans, pour les propriétaires ou les locataires ou les occupants à titre gratuit) grâce à la TVA réduite. La taxe sur la valeur ajoutée (20 % en général) est ainsi réduite à 10 % pour la plupart des dépenses liées à la réalisation de travaux d’amélioration, de transformation, d'aménagement et d'entretien (main-d’œuvre, fournitures – peinture, ciment, papier peint, fils électriques… -, les éléments de cuisine ou de salle de bain…). La TVA est même réduite à 5,5 % pour les travaux qui permettent de réaliser des économies d’énergie (par exemple : pose d’un double-vitrage ou d’un appareil de régulation de chauffage, ou encore pose de matériaux isolants…).

Améliorer votre logement et obtenez une aide financière

Au-delà de la rénovation énergétique, vous pouvez avoir envie, ou même besoin, de réaliser des améliorations de votre logement (refaire un parquet, mettre l’électricité aux normes, adapter votre salle de bain à la perte d’autonomie liée au vieillissement, insonoriser votre logement…). Plusieurs aides sont envisageables pour ces projets d’adaptation fonctionnelle de votre logement.

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) propose deux dispositifs dédiés : « Habiter serein » pour les travaux de consolidation de la structure (toiture, fondations…) et « Habiter sain » pour des travaux de mise aux normes (électricité, plomberie…). Ces deux aides permettent de prendre en charge 50 % du montant total des travaux HT, pour un montant maximal de 10 000 € pour « habiter sain » et 25 000 € pour « habiter serein ».

Pour en bénéficier le montant de vos travaux doit atteindre au moins 1500 euros pour votre résidence principale et vous devez vous engager à y demeurer 6 ans ou plus. Ces aides s’adressent aux foyers modestes : le montant du financement varie selon le niveau de ressources et selon la nature des travaux. Enfin, si ces deux aides vous permettent de faire baisser la consommation énergétique de votre logement d’au moins 35 %, une prime supplémentaire peut vous être accordée : « La prime habiter mieux ».

Bon à savoir : Le financement de l’Anah peut être cumulé avec d’autres aides octroyées par exemple par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) ou par votre conseil général via les Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) pour financer tous les travaux d’adaptation de votre logement pour prévenir la perte d’autonomie au grand âge.

Des prêts pour compléter le financement de vos projets

Votre banque peut également vous proposer des offres de financement pour vous aider à réaliser vos projets. Société Générale vous accompagne pour le financement de vos travaux d’aménagement ou de rénovation.

Pour des travaux d’économie d’énergie, le Prêt Développement Durable** et le Crédit Expresso Développement Durable** de Société Générale permettent de financer ce type de travaux à un taux préférentiel qui reste le même durant toute la durée du prêt. Les travaux effectués doivent concerner des travaux de nature à permettre de réaliser des économies d’énergie et de préserver l’environnement. Un justificatif, fourni par l’entreprise choisie, est demandé pour vérifier qu’il s’agit de travaux éligibles.

Pour des travaux d’autre nature, comme l’installation d’une véranda ou la transformation d’une pièce de votre habitation, le Crédit Expresso** est accessible à partir de 1000 euros. Sans apport personnel obligatoire, ni justificatif d’achat et sur une période de remboursement maximale de 7 ans. Petit geste pour l’environnement : choisissez de signer votre Expresso de façon dématérialisée***.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Carnet d’adresses :
MaPrimeRénov’ : www.maprimerenov.gouv.fr, Tél. 0808800700
Simul’Aides, le simulateur du Ministère de la Transition énergétique : https://www.faire.gouv.fr/aides-de-financement/simulaides
Anah : monprojet.anah.gouv.fr, Tél. 0806703803
Ademe : Faire.fr, Tél. 0808800700

BESOIN D’AIDE  ?

Vous voulez en savoir plus sur le financement de vos travaux de rénovation énergétique ? Votre Conseiller Société Générale se tient à votre écoute.

Prendre rendez-vous

* Prêt consenti sous réserve d’acceptation du dossier par Société Générale. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours avant d’accepter l’offre de prêt. La vente immobilière ou la construction est subordonnée à l’obtention du prêt nécessaire à son financement. À défaut, le vendeur est tenu de rembourser les sommes versées.
Prêt concomitant à l’acquisition d’un bien immobilier à usage d’habitation ou garanti par une hypothèque ou une sûreté comparable sur un bien immobilier à usage d’habitation ou par un droit lié à un bien immobilier à usage d’habitation.
** Réservé aux majeurs, sous réserve de l’acceptation de votre dossier par le prêteur Sogefinancement SAS, 394 352 272 RCS Nanterre. Délai légal de rétractation : 14 jours à compter de votre acceptation du crédit.
*** Pour profiter du service de signature électronique, il suffit de détenir un contrat Banque à Distance chez Société Générale et d’avoir déclaré un numéro de téléphone sécurité.
(1) « Les Français et leurs travaux », enquête réalisée par Immonot en janvier 2021 auprès de 911 personnes.

Dans la même thématique

Être informé

Recevez gratuitement et sans engagement les actualités du programme du 5’ des Experts Société Générale.