Accès à vos comptes
Vous êtes ici
Moments de vie Je perds mon emploi
Personne n’est à l’abri d’un imprévu dans son parcours professionnel...
Comment vous prémunir des conséquences d’une perte d’emploi ? Face à cet aléa, quelles démarches entreprendre concernant vos comptes bancaires, vos assurances et vos crédits ? Comment gérer votre budget ?
Voici quelques conseils pratiques et financiers pour vous aider à vous y retrouver.
A A A
S’y préparer en amont
C’est lorsque tout va bien qu’il faut se préparer à d’éventuels coups durs. Quels produits bancaires et d'assurances choisir pour anticiper cette situation difficile ?

  • Épargner afin d’anticiper certaines difficultés
    La perte d’emploi peut avoir des répercussions sur votre stabilité financière en bouleversant subitement vos ressources ou celles de votre famille. Cela peut engendrer des difficultés financières à plus ou moins long terme. Anticiper ces difficultés, qu’elles soient passagères ou non, permet de préserver votre budget :
Découvrir nos produits d’épargne
    • Se constituer une épargne disponible pour pallier les dépenses indispensables et urgentes
      Livret A, Livret de Développement Durable, Livret d'Épargne Populaire, … , sont autant de possibilités. Cette épargne sécurisée est disponible pour régler des dépenses sans faire appel au crédit.
Nos contrats d'assurance vie
    • Se constituer un capital pour continuer à réaliser vos projets
      En complément de cette épargne de précaution, vous pouvez investir dans d'autres placements, tels par exemple contrat d’assurance vie afin de vous constituer un capital à votre rythme dans un placement fiscalement attractif.
Selon votre capacité financière, vous pouvez constituer votre épargne par des versements ponctuels ou réguliers. Néanmoins, il est préférable de réaliser un programme de versements, par exemple mensuel ou trimestriel, virement que vous pourrez compléter ponctuellement, selon vos rentrées d’argent.
  • Se protéger grâce aux assurances
    • La garantie de salaire
      Maintenir son niveau de vie en cas de perte d'emploi ou d'arrêt de travail n'est pas facile. Pour protéger votre famille et vous même des conséquences d’une perte soudaine de revenus, vous pouvez souscrire une assurance, comme Garantie de salaire, qui garantit le versement d'une indemnité(1), en plus de la prestation versée par Pôle Emploi.
    • L’assurance perte d’emploi
      Lors de la souscription d’un emprunt (prêt immobilier ou crédit à la consommation), vous pouvez bénéficier d’une assurance « chômage » qui couvrira vos mensualités en cas de perte d’emploi, voire de votre capital restant dû de votre crédit en cours sous certaines conditions.
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Attention
L’adhésion facultative à la perte d’emploi s’effectue exclusivement au moment du montage du crédit.
    • La protection juridique
      En tant que salarié, vous pouvez être confronté à un litige consécutif à un conflit individuel du travail. Il est parfois difficile de connaître ses droits, les faire valoir, savoir vers qui se tourner pour obtenir de l’aide… Les contrats de protection juridique vous apportent des réponses et un soutien opérationnel quand surgissent de tels problèmes : informations juridiques par téléphone, recherche de solutions amiables ou prise en charge financière des frais de justice en cas de procédure judiciaire.
À noter Ces contrats ne couvrent que les litiges dont le fait générateur est postérieur à la date de souscription du contrat. Attention, en fonction des contrats, un délai de carence peut être prévu pour un litige lié au droit du travail.
La Complémentaire Santé Société Générale
    • La complémentaire santé
      Si vous êtes couvert par une complémentaire santé d’entreprise et que vous avez droit à l’assurance chômage lors de votre perte d’emploi, vous pouvez bénéficier du maintien de vos garanties santé dans la limite de 12 mois, dans le cadre de la portabilité. À la fin de cette période, la Complémentaire Santé Société Générale peut prendre le relais pour une bonne protection.
 
Les démarches en cas de perte d’emploi
  • Les bons réflexes
Le site de Pôle Emploi 
    • S’inscrire auprès de Pôle Emploi
      Sa mission est d’indemniser mais également d’orienter et d’accompagner les demandeurs d’emploi.
    • Envisager une formation professionnelle
      Lorsque vous perdez votre emploi, vous pouvez accroître vos chances de retrouver un poste en complétant votre formation initiale, en actualisant ou en approfondissant vos compétences dans un domaine précis, voire en préparant une reconversion.
    • Contacter vos créanciers (EDF, GDF, centre des impôts… ).
      En cas de difficulté pour honorer vos charges, vos créanciers, prévenus en amont, sont susceptibles de mettre en place des facilités de paiement. Vous évitez ainsi l’accumulation de pénalités de retard qui aggraveraient votre situation. Une solution à l’amiable est toujours préférable.
Contactezvotre conseiller La facilité de caisse, une autorisation de découvert Piano, pour réduire ou supprimer vos agios
    • Contacter votre conseiller bancaire
      Problèmes de trésorerie, difficultés pour honorer vos mensualités de remboursement … N’hésitez pas à faire le point avec votre conseiller bancaire qui étudiera votre situation et envisagera avec vous des solutions telles que :
      • révision du montant de votre facilité de caisse,
      • forfait d’exonération d’agios,
      • révision des modalités de remboursement de certains prêts immobiliers,(2)
      • déterminer les assurances que vous pouvez détenir liées à une éventuelle perte d'emploi.
À noterChez Société Générale, votre crédit à la consommation Expresso vous permet un fonctionnement tout en souplesse : vous pouvez faire évoluer vos mensualités à la baisse ou à la hausse en toute liberté(3).
Vous pouvez également demander un report(4) d’échéance.
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
  • Gérer votre budget
L’outil de Gestion de Budget 
    • Listez vos rentrées et sorties d’argent
      (allocations, loyers, charges, remboursements d’emprunts, loisirs, …).
    • Hiérarchisez vos dépenses
      et identifiez celles que vous pouvez supprimer, réduire ou différer.
    • Mensualisez vos charges
      Loyer, impôts, électricité, eau, abonnement(s) téléphonique(s)...
Gérez vos comptes à distance 
    • Suivez vos comptes régulièrement
      Aujourd’hui, vous pouvez consulter votre compte n’importe où quel que soit le moment de la journée. À vous de choisir l’outil qui vous convient le mieux : Internet, smartphone, alerte SMS ou plateforme 3933…
 
Reprendre une activité
  • La réorientation professionnelle
    • Créateurs/repreneurs
      Si vous envisagez de créer votre activité, retrouvez tous nos conseils pour la création et la reprise d'entreprise
Le site des CCI 
    • Aides pour votre projet
      Vous pouvez vous renseigner entre autres auprès de votre Conseil Régional ou votre Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) car certaines régions accompagnent les porteurs de projet : aides financières à l'implantation et à l'embauche, aide matérielle via des locaux, accompagnement par des professionnels...
Le site de Pôle Emploi  Contactezvotre conseiller
  • Garder les bons réflexes
    Si vous retrouvez un emploi dans votre secteur d’activité, que vous vous réorientez ou que vous vous lancez dans la création de votre entreprise, pensez à prévenir entre autres de votre changement de situation :
    • Votre agence Pôle emploi,
    • Votre caisse d'allocations familiales,
    • Votre conseiller bancaire notamment si des solutions bancaires ont été mises en place (ex : modularité de votre prêt).
(1) Dans les conditions et limites prévues au contrat.
(2) Dans les conditions et les limites fixées dans l’offre de prêt.
Prêt immobilier consenti sous réserve d’acceptation du dossier par Société Générale. Vous disposez d’un délai de 10 jours de réflexion avant d’accepter l’offre de prêt. La vente immobilière ou la construction est subordonnée à l’obtention du prêt nécessaire à son financement. À défaut, le vendeur est tenu de rembourser les sommes versées.
(3) Hors cotisations d’assurances éventuellement souscrites. Dans les conditions et limites fixées au contrat de crédit. Diminution ou augmentation de la mensualité possible dès le 7ème mois suivant la mise à disposition du crédit. L’augmentation de durée ne doit pas excéder 12 mois dans la limite de la durée totale maximum du crédit de 84 mois. Tarif : 30 EUR au 17/07/2014.
(4) Dans les conditions et limites fixées au contrat de crédit. Hors cotisations d’assurances éventuellement souscrites. Report possible dès le 7ème mois suivant la mise à disposition du crédit dans la limite de la durée totale maximum du crédit de 84 mois et en respectant un délai de 3 mois entre la fin d’une option de report et le début de la suivante. Tarif : 0 EUR au 17/07/2014
Découvrez également
Groupe Société Générale