Les finances de l'expatrié

 
S’informer sur l’ouverture d’un compte à l’étranger
L’indispensable compte bancaire local
Conserver un compte bancaire en France reste possible, mais il est recommandé d'en ouvrir un dans le pays d’installation.
Les avantages du compte local
Ouvrir un compte bancaire local permet d’y déposer tout ou partie de la rémunération gagnée en travaillant dans ce pays. D’autant qu’elle peut être versée en monnaie locale. Cela permet d’accéder à tout moment et très simplement à cet argent, pour payer les achats nécessaires à la vie quotidienne, sans avoir à procéder à des transferts internationaux forcément plus coûteux.
Comment choisir sa banque à l’étranger ?
Pour choisir sa banque locale, le mieux est de commencer par consulter le conseiller de clientèle de sa banque en France avant de partir. Si celle-ci dispose d’un réseau de filiales internationales, elle pourra même se charger de l’ouverture du nouveau compte bancaire auprès de sa filiale locale.
À défaut de réseau international ou de filiale dans le pays d’installation, elle peut aussi disposer d’un réseau de correspondants bancaires dans ce pays. Elle peut alors préparer une lettre de recommandation pour accélérer les formalités d’ouverture du compte bancaire local en arrivant.
Les modalités d'ouverture
Quel que soit le pays du monde où l’on ouvre un compte bancaire, les formalités d'ouverture sont, en général, les mêmes :
  • justifier son identité et son lieu de résidence dans le pays,
  • fournir un relevé d'information bancaire pour que la banque puisse vérifier que le nouveau client n’est pas interdit bancaire dans son propre pays.
Le conseiller de clientèle de la banque en France peut facilement se renseigner sur le détail des formalités d’ouverture d’un compte dans la banque d’un pays. Une chose de plus à voir avec lui avant de partir…
Transferts internationaux
Pour les résidents français, tout transfert en euro à l’intérieur de l’Espace économique européen (les 28 États de l’Union européenne + la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein) est autorisé dans la limite de
50 000 EUR.
Attention ! La Suisse, Andorre et Monaco n’appartiennent pas à l’EEE.
Hors de l’Espace économique européen, tout transfert de plus de 7 600 EUR sans l’intermédiaire d’un établissement financier doit être déclaré aux services douaniers français. Le risque est de les voir considérés comme des revenus imposables.
 
À noter
Si vous passez par l’intermédiaire d’un établissement financier, ce dernier peut vous demander de justifier de l’origine des fonds. Il a le droit de le faire dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent.
 
 
© All Contents, Laurence de PERCIN, janvier 2014.
Groupe Société Générale