Comprendre l’expatriation

 
S’expatrier seul ou en famille
Les questions à se poser avant d’envisager un départ
Certaines expatriations ne permettent pas à la famille de suivre celui ou celle qui part travailler à l’étranger. Et même lorsque l'expatriation est possible, il est important d’analyser toutes les conséquences avant de se décider.
S'expatrier seul
Partir seul, même lorsque l’on n’a ni conjoint ni enfant, signifie aussi se couper de ses proches et de ses amis pour une durée qui peut être longue.
Les questions qui se posent sont les suivantes : suis-je assez motivé(e) pour prendre seul(e) un poste à l’étranger ? Cette motivation est-elle assez forte, sur le long terme, pour compenser la rupture des liens familiaux et amicaux que j’ai en France ?
Autre hypothèse : l’expatrié doit laisser en France sa femme (ou son mari) et ses enfants, par choix personnel ou par obligation. Dans ce cas, la rupture à envisager est double : non seulement il va falloir apprendre à vivre loin de ses proches. Mais en plus le conjoint va devoir assumer seul la charge de la famille au quotidien. Un style de vie dédoublé qu’il faut préparer très minutieusement.
Expatriation en famille
Partir en famille signifie que chaque membre va transposer sa propre vie personnelle dans un pays étranger. Dans ce cas aussi les questions à se poser avant de partir et en arrivant sont nombreuses :ses 
  • le logement et l'ameublement,
  • le déménagement,
  • l’emploi du conjoint,
  • les études des enfants,
  • les loisirs, les activités des uns et des autres,
  • le devenir du véhicule familial,
  • s’il y a un animal domestique, la législation du pays vous permet-elle de l’emmener avec vous ?
Bien préparer l’expatriation en famille
Chaque question doit être soigneusement étudiée très en amont, avec les membres de la famille concernés. Et pourquoi pas organiser un petit « conseil de famille » ?
L’objectif est de les confronter le plus précocement possible aux réalités du pays d’installation.
De cette manière les surprises seront limitées. Et l’installation de chacun sera la plus sereine possible.
Contrat d’expatriation : vérifier les clauses
À étudier aussi : les clauses du contrat d’expatriation. Car les avantages prévus par l’entreprise en France doivent tenir compte du déménagement de toute la famille, notamment la perte d’emploi du conjoint.
Conseil : Il existe des « stages » permettant de se préparer à une expatriation (découverte et apprentissage de la langue, des habitudes locales, etc). Ils sont à négocier au moment de la rédaction du contrat d’expatriation.
 
À noter
Détaché ou expatrié, les allocations familiales ne sont pas toujours versées à l’étranger. Elles continuent à être attribuées si les enfants accompagnent l’expatrié dans un pays de l’Espace économique européen, ou s’ils restent en France.
 
 
© All Contents, Laurence de PERCIN, janvier 2014.
Groupe Société Générale