Protéger ses proches

 
La garantie des accidents de la vie
Garantir les conséquences d'un imprévu/ accident
La Garantie des Accidents de la Vie (GAV) est un contrat d’assurance qui vous permet d’être couvert, ainsi que toute votre famille, contre les accidents de la vie courante.
Les accidents garantis
  • les accidents de la vie privée, les accidents domestiques (ex. : chute dans l’escalier, brûlure en allumant le barbecue), à l’occasion de loisirs (ex. : chute à vélo), ou encore dans le cadre scolaire;
  • les accidents dus à des catastrophes naturelles ou technologiques (inondation, etc.);
  • les accidents médicaux (accident d’anesthésie, erreur de diagnostic, etc.) ; de même que les infections contractées en milieu hospitalier (nosocomiales);
  • les accidents consécutifs à une agression ou à un attentat.
Attention : Les accidents de la circulation et les accidents du travail sont exclus de cette garantie car ils font l'objet de contrat spécifique, pour les premiers l'assurance automobile, pour les seconds la Sécurité sociale et les organismes complémentaires.
Les conditions d’indemnisation
La garantie intervient dès lors que la victime présente une Incapacité Permanente Partielle (IPP) suite à un événement garanti par le contrat. En général, la garantie se déclenche à partir d’une IPP d’au moins 30%. Le contrat de la Société Générale prévoit quant à lui une prise en charge dès 5 % d’IPP.

Quant au montant de l’indemnisation, il n’est pas fixé forfaitairement. Il est calculé en fonction de la situation réelle de l’assuré au moment de l’accident (âge, sexe, revenus, situation familiale, etc.) et peut atteindre jusqu’à 1 million d’euros, non imposable.
 
Evaluer les conséquences en cas de blessure l’IPP
Pour déterminer l’indemnité à allouer, l’assureur tient compte du taux d’IPP fixé par le médecin expert et de la situation personnelle de l’assuré, à savoir :
  • de l’âge de la victime,
  • des préjudices de l’accident sur sa vie personnelle (esthétique, d’agrément, souffrances endurées), et familiale,
  • des incidences professionnelles.
 
Évaluer les conséquences en cas de décès
L’assurance détermine les préjudices subis par la famille pour pouvoir maintenir le niveau de vie :
  • le préjudice économique (perte des revenus du défunt),
  • le préjudice moral (souffrances psychologiques et affectives).
 
 
À noter
L’indemnisation intervient après le versement des prestations de la Sécurité sociale et des organismes complémentaires.
Groupe Société Générale