Protéger ses proches

 
L’assurance obsèques
Eviter les soucis financiers et l'organisation des obsèques
L'assurance obsèques permet de préfinancer ses obsèques, afin que leur coût ne soit pas supporté par sa famille. Vous pouvez aussi préparer vos obsèques à l'avance. Pour déterminer vous-même vos dernières volontés et être sûr qu’elles seront bien respectées.
Le contrat en capital : au bénéfice d'un proche
En souscrivant un contrat en capital, l’assuré détermine une somme d’argent destinée à financer ses funérailles. Un capital qui reviendra ensuite, exonéré de droits de succession, à un bénéficiaire désigné dans le contrat. Il faut donc le choisir avec beaucoup de soin car ce type de contrat ne garantit que le versement d’un capital. Il n’assure pas que celui-ci sera utilisé pour l’organisation des obsèques, conformément aux souhaits du défunt.
Le contrat obsèques : préfinancement des obsèques et assistance
Le contrat obsèques combine à la fois le financement et l’organisation des funérailles. Il aide l’assuré à définir précisément ses volontés pour les funérailles : le modèle de cercueil, les prestations associées…Ces volontés sont enregistrées dans le contrat.
Le moment venu, une aide aux proches est également proposée, pour accomplir les démarches administratives.
Organisation des funérailles
Le bénéficiaire du contrat obsèques est généralement une entreprise de pompes funèbres, qui s’engage à respecter à la lettre les conditions fixées dans le contrat par le défunt. 
Avec un tel contrat, on évite donc des soucis supplémentaires à sa famille (argent, organisation des funérailles) et on s’assure du respect de ses dernières volontés.

Quel que soit le type de contrat choisi, le souscripteur peut renoncer dans les 30 jours de la signature.
 
Financement du contrat obsèques
La cotisation versée tient compte :
  • du capital choisi ;
  • de l’âge à la souscription ;
  • de la périodicité des versements ainsi que de leur durée.
La plupart du temps, il n’y a ni visite médicale, ni questionnaire de santé.
Il existe trois possibilités de versement :
  • une prime unique. Elle est d’autant moins chère que la personne est jeune ;
  • des primes échelonnées avec paiement annuel, trimestriel ou mensuel ;
  • une cotisation « viagère », généralement mensuelle, jusqu’au jour du décès.
 
En général, au-delà d’un certain âge, soit il n’est plus possible de souscrire, soit il est demandé le règlement de 100 % du montant du devis en une seule fois.
Attention au « délai de carence » (2 ans en général) imposé par certains contrats obsèques.
Si le décès survient par maladie durant la période de carence, le contrat ne s’applique pas. Mais les cotisations versées jusqu'à la date du décès seront remboursées aux héritiers. Le délai de carence ne s'applique pas en cas de décès accidentel.
 
À noter
Le contrat obsèques doit prévoir explicitement la faculté pour l’assuré de modifier sa formule, le capital garanti, le bénéficiaire, le mode de versement et certaines modalités (nature des obsèques, mode de sépulture, opérateur désigné pour exécuter les obsèques, etc.).
Groupe Société Générale