Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

La retraite des salariés du privé et des fonctionnaires

L’âge de la retraite des salariés
62 ans, l’âge minimum
Il n’existe pas, en France, un âge à partir duquel les salariés sont obligés de prendre leur retraite. En revanche, il existe un âge minimum.
L’âge légal de la retraite
Pour demander sa retraite, il faut avoir au moins :
  • 60 ans et 4 mois pour ceux nés entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951,
  • 60 ans et 9 mois pour ceux nés en 1952,
  • 61 ans et 2 mois en 1953,
  • 61 ans et 7 mois en 1954,
  • 62 ans pour ceux nés à partir de 1955.
Partir en retraite à 60 ans ou avant, c’est encore possible
  • La « retraite anticipée pour carrière longue » permet aux salariés ayant commencé à travailler avant 20 ans de partir à la retraite à 60 ans voire même avant. Pour bénéficier de ce dispositif, il faut justifier d’un grand nombre de trimestres validés grâce aux cotisations payées sur les salaires. Cependant dans le décompte peut entrer des « trimestres réputés cotisés ». Depuis le 1er avril 2014, leur nombre a été augmenté. Il s’agit désormais : des période de services militaires pour 4 trimestres au maximum , des périodes de maladie pour 4 trimestres au maximum, de tous les trimestres de maternité, des périodes de perception de la pension d’invalidité (dans la limite de 2 trimestres) et d’allocation de chômage pou 4 trimestres au maximum.
  • La retraite pour incapacité permanente s’adresse aux salariés atteints d’une incapacité permanente d’au moins 20 % en raison d’une maladie professionnelle. Avec un taux compris entre 10 et 20 %, ils doivent avoir exercé, pendant 17 ans, un emploi pénible (travail de nuit, dans le bruit…).
  • La retraite anticipée pour les salariés handicapés.
  • Au 1er janvier 2015, est entré en application le « compte personnel de prévention de la pénibilité » : il permet aux salariés exposés à des facteurs de pénibilité strictement définis (bruit, température excessive…) d’accumuler des points qui alimenteront ce compte. Les points pourront être convertis en heures de formation, en travail à temps partiel ou en trimestres d’assurance pour partir plus tôt la retraite.
 
Le montant de sa retraite de base
Une formule de calcul complexe.
Le montant de la retraite dépend des salaires que l’on a reçus au cours de sa vie professionnelle et de la durée de sa carrière traduite dans le nombre de trimestres. Celui-ci intervient deux fois dans la formule de calcul de la retraite : pour déterminer le taux et pour prendre en compte la durée de la carrière de salarié par rapport à une carrière complète.
Calcul de la retraite : les salaires qui comptent
Pour établir le taux, on comptabilise les trimestres acquis au cours de l’intégralité de la carrière.La retraite est calculée sur la moyenne des 25 meilleures années de salaires. Le résultat est appelé « le salaire annuel de référence ». Pour le déterminer, la caisse de retraite retient les salaires bruts dans la limite du plafond de la Sécurité sociale, par exemple 38 040 EUR en 2015. Au moment de la liquidation de la retraite, les salaires annuels retenus sont revalorisés pour tenir compte de l’évolution des prix à la consommation.
Taux de la retraite : 50 % au plus
Le taux de la retraite reflète la durée totale de sa carrière. Il est au maximum de 50 %. On parle alors de taux plein. On peut l’obtenir entre autres :
  • à partir de l’âge légal de la retraite si l’on a effectué une carrière complète : il faut pour cela avoir au moins :
    *165 trimestres si on est né en 1953 ou 1954,
    *166 si on est né en 1955, 1956 ou 1957,
    *167 si on est né en 1958, 1959 ou 1960,
    *168 si on est né en 1961, 1962 ou 1963,
    *169 si on est né en 1964, 1965 ou 1966,
    *170 si on est né en 1967, 1968 ou 1969,
    *171 si on est né en 1970, 1971 ou 1972,
    *172 si on est né en 1973 ou après.
    Tous les trimestres de la carrière comptent : les trimestres cotisés mais également ceux validés (période de maladie, de chômage…), et les trimestres pour enfants ;
  • en partant plus tard, à l’âge du taux plein automatique : 65 ans pour ceux nés avant le 1er juillet 1951, 65 ans et 4 mois pour ceux nés entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951, 65 ans et 9 mois pour ceux nés en 1952, 66 ans et 2 mois en 1953, 66 ans et 7 mois en 1954 ;
  • avant l’âge légal de la retraite grâce à l’un des dispositifs de retraite anticipée.
Dans les autres cas, le taux de la retraite est minoré. Il ne peut cependant pas être inférieur à 37,5 % pour les salariés nés à compter de 1953.
Carrière de salarié
Le régime de retraite des salariés ne verse que la part de retraite acquise grâce à l’activité salariée.
  • Avec une carrière complète accomplie comme salarié exclusivement, la retraite est égale à 50 % du salaire annuel de référence.
  • Avec une carrière complète accomplie avec différents statuts (artisan, fonctionnaire…) les retraites ne subissent aucun abattement. Chaque régime paie sa part.
  • Avec une carrière incomplète accomplie comme salarié : le taux de la pension est réduit et un deuxième abattement s’applique. Il est calculé en fonction du nombre de trimestres manquant par rapport à une carrière complète.
 
À noter
Grâce à des outils de simulation, vous pouvez évaluer le montant de votre future retraite et le faire évoluer en modifiant l’âge de départ.
Les retraites n'ont pas été revalorisées au 1er octobre 2014. Elles le seront en principe au 1er octobre 2015... Économie oblige !
© All Contents, GALLAY, mise à jour Catherine DOLEUX, janvier 2015.

Groupe Société Générale