Accès à vos comptes
Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

Protéger ses proches

 
L’assurance décès
Mettre ses proches à l’abri du besoin
L’assurance décès permet de protéger financièrement ses proches. En cas de décès du souscripteur, l’assureur prend le relais pour faire face à certaines dépenses de la famille. Plusieurs contrats sont possibles, selon les besoins que l’on souhaite couvrir. Toutes les clés pour bien choisir son assurance décès.
Assurance décès : temporaire ou vie entière ?
L’assurance temporaire décès est limitée dans le temps. Selon ce contrat, si l’assuré décède entre la date d’adhésion et la date d’échéance (généralement fixée entre 65 et 75 ans), l’assureur verse au bénéficiaire le capital ou la rente prévu. En revanche, s’il est toujours en vie à l’issue du contrat, comme en assurance habitation, les cotisations restent acquises à l’assureur. Ce type de contrat d’assurance est utilisé, par exemple, pour couvrir un crédit immobilier. 
Avec l’assurance vie entière, le contrat n’a pas de date d’échéance. L’assureur couvre le décès du souscripteur durant toute sa vie. Et lorsque le décès survient, quelle qu’en soit la date, l’assureur verse un capital ou une rente aux bénéficiaires. Ce type de contrat permet, par exemple à des parents, d’assurer financièrement l’avenir d’enfants étudiants ou en bas âge.
Garantie décès : les exclusions
Le décès de l’assuré est garanti en toutes circonstances de la vie courante. Il existe toutefois des exclusions dont la liste varie d’un contrat à l’autre. Entre autres, ne sont pas garantis :
  • le suicide de l’assuré au cours de la première année d’assurance ;
  • le décès lors de la pratique d’un sport aérien dangereux (parachutisme, deltaplane,
    parapente, etc.) ;
  • le décès qui est la conséquence de maladies antérieures non déclarées lors de l’adhésion au
    contrat, etc.
Certains contrats prévoient aussi un délai de carence (le plus souvent d’un an) pendant lequel le décès n’est pas couvert, sauf en cas d’accident.
Il est vivement conseillé de prendre connaissance de la liste exhaustive des exclusions de son contrat, en lisant attentivement les conditions générales.
Calcul des cotisations
Les cotisations sont fixées en fonction de l’âge de l’assuré et du montant du capital (ou de la rente) qui sera versé en cas de décès. Elles sont révisées ensuite régulièrement avec l’avancée en âge de l’assuré.
À noter
L’assurance décès est très souvent attachée à d’autres contrats d’assurance. C’est le cas par exemple des contrats de prévoyance d’entreprise, ou de certaines cartes bancaires.
A savoir aussi, une garantie décès-invalidité est toujours attachée à un crédit immobilier en cours.
Par conséquent avant de souscrire un contrat d’assurance décès, vérifiez si vous n’êtes pas déjà couvert, sans le savoir
 
© All Contents, Laurence DE PERCIN, octobre 2015.
Groupe Société Générale