Accès à vos comptes
Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

Investir en bourse

 
Les FCPI
Investir dans l’innovation et défiscaliser
Les Fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) permettent d’orienter ses investissements dans de jeunes entreprises innovantes.
Investissement risqué
Les FCPI sont des placements réservés à des investisseurs solides : avec un portefeuille déjà bien garni et une capacité d’épargne importante sur le long terme. Elles ne sont, en effet, pas sans risque.
60 % des fonds d’une FCPI doivent être investis sur de jeunes entreprises innovantes, non cotées en bourse ou cotées sur des marchés organisés. Les 40 % restant peuvent être diversifiés, souvent sur des actions, Sicav obligataires ou monétaires.
Ni le capital, ni le rendement ne sont garantis. Lorsqu’il y a rendement, celui-ci peut être supérieur aux placements plus classiques. C’est pourquoi ce type d’investissement s’appelle aussi « capital risque ».
Régime fiscal avantageux
En souscrivant en 2015 des parts de FCPI, l’épargnant bénéficie d’une réduction d’impôt égale à 18 % de son investissement. La somme est prise en compte dans la limite annuelle de 12 000 EUR pour une personne seule, 24 000 EUR pour un couple. Soit une économie d’impôt maximale de 2 160 EUR ou 4 320 EUR pour l’imposition des revenus de 2015.
Pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux, il faut pouvoir immobiliser son épargne durant au moins 5 ans.
FCPI et plafonnement des niches fiscales
Le plafonnement des niches fiscales a été créé pour que les contribuables les plus fortunés, en cumulant les outils de défiscalisation, ne puissent réduire à zéro l’impôt sur le revenu. Un certain nombre d’avantages fiscaux dont celui procuré par la souscription de parts de FCPI est donc plafonné à 10 000 EUR pour les investissements réalisés en 2014 et 10 000 EUR pour ceux qui seront réalisés en 2015.
Impôt sur la plus-value
Les plus-values de parts de FCPI sont, sous certaines conditions, seulement assujetties aux prélèvements sociaux (au taux de 15,5 %). Les pertes ne sont pas imputables.
À noter Les PME et PMI concernées par les FCPI évoluent dans des secteurs identifiés par Oseo, la filiale de la Banque publique d’investissement (BPI) chargée de valoriser l’innovation et la recherche : énergies, ressources naturelles, sciences de la vie ou technologies de l’information. Elles doivent consacrer la majorité de leurs ressources en recherche et développement ou justifier de la création de produits ou techniques dont le caractère innovant est reconnu par cette agence.
 
© All Contents, Laurence DE PERCIN, octobre 2015.
Groupe Société Générale