Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche
Acheter dans l’immobilier
A A A
Vous envisagez d’acquérir votre premier logement ou de déménager pour acheter plus grand ?
Vous vous interrogez sur un investissement locatif ou encore sur l’acquisition d’une résidence secondaire ?
Enjeu important de la constitution de votre patrimoine, l’immobilier est présent à chacun de ces moments clés de votre vie.
Retrouvez dans ce guide l’ensemble des informations nécessaires à la réussite de votre acquisition immobilière.
ÉVALUER L'ÉTAT DU BIEN
UNE DÉMARCHE INDISPENSABLE AVANT D’ACHETER
L’acte de vente prévoit toujours que le bien est vendu « en l’état ». L’acheteur ne peut pas se retourner contre le vendeur, à moins de prouver sa mauvaise foi.
LES DIAGNOSTICS OBLIGATOIRES
Le vendeur doit fournir à l’acheteur un certain nombre de diagnostics portant sur :

  • l’existence ou non d’amiante et si oui, son état de conservation (immeubles construits avant le 01/07/1997),
  • la présence ou non de termites (dans certaines zones géographiques),
  • la présence ou non d’un risque d’exposition au plomb du fait de peintures anciennes dans les immeubles construits avant 1949 (CREP),
  • l’état de l’installation intérieure du gaz (installation de plus de 15 ans),
  • la consommation énergétique du logement et les travaux à effectuer pour la diminuer (DPE),
  • l’existence de risques naturels (inondations, secousses sismiques, etc.) ou technologiques (ex. : proximité d’une usine chimique ou d’une installation nucléaire),
  • l'état de l'installation électrique (installation de plus de 15 ans).
Si les informations fournies par les diagnostics sont essentielles, elles ne suffisent pas à tout connaître d’un bien. Humidité, état des sols, des murs, de la plomberie doivent aussi être appréciés. L'accompagnement d'un professionnel du bâtiment est très utile pour évaluer les travaux à envisager.

EN COPROPRIÉTÉ : LOI CARREZ ET TRAVAUX À VENIR
La surface habitable du lot acheté (mesurage loi Carrez) doit être fournie par le vendeur. En cas d’erreur de plus de 5 %, l’acheteur peut obtenir une réduction du prix en s’adressant au juge dans l’année qui suit la vente. La valeur du bien dépend aussi de l’état de l’immeuble. Le carnet d’entretien (travaux récemment effectués et éventuel programme de travaux
voté en assemblée) ainsi que les procès-verbaux des trois dernières assemblées permettent de connaître les travaux qu’il faudra financer.
BON À SAVOIR :
Pour l’achat d’une maison individuelle ou d’un immeuble entier l’indication de la surface habitable n’est pas obligatoire.
© Reed Contents, Claude DANGUY, juin 2013.
Groupe Société Générale