Accès à vos comptes
Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

Généralités sur le crédit à la consommation

Les différentes formes de taux
Comprendre le TAEG
Dès lors qu’elle mentionne un taux ou une information chiffrée liée au coût du crédit, toute publicité portant sur un crédit à la consommation doit indiquer le TAEG (taux annuel effectif global) ainsi que son caractère fixe ou révisable. Même chose pour la fiche d’informations précontractuelles et l’offre de contrat de crédit remises à l’emprunteur.
Pourquoi ? Parce que le TAEG intègre tous les éléments de coût d’un crédit et permet donc au client de mettre en concurrence facilement les propositions des différentes banques.
 
Le TAEG intègre :
- le taux d’intérêt débiteur : il s’agit du taux qui sert au calcul des intérêts. Il est exprimé en pourcentage fixe ou variable appliqué au montant de crédit,
- l’incidence des frais obligatoires liés à l’opération de crédit : par exemple, les frais de dossier, les frais de garantie, etc.
Le coût de l’assurance invalidité décès est compris dans le TAEG seulement si la souscription de l’assurance est rendue obligatoire par la banque.
Le TAEG ne doit pas dépasser le taux de l’usure, fixé en fonction du montant du crédit et publié tous les trimestres dans le Journal Officiel.
Les crédits à taux fixe
Avec ce type de crédit, l’emprunteur bénéficie d'un taux déterminé lors de la signature du contrat avec son banquier et qui reste inchangé pendant toute la durée du prêt.

Le taux fixe apporte une sécurité au client : l’emprunteur sait dès la signature du contrat le coût total du prêt c’est-à-dire ce qu’il aura déboursé en tout (intérêts, frais de dossier…) quand il aura fini de rembourser.
Les crédits à taux révisable
Les crédits à taux révisable, notamment les crédits renouvelables se caractérisent par le fait que le taux initialement indiqué sur l’offre de prêt peut être révisé en cours de vie du contrat par le prêteur. Celui-ci doit en informer l’emprunteur.

Les intérêts sont alors calculés selon le nouveau taux en vigueur.
 
© Reed Contents, Catherine DOLEUX, juin 2013
 
Groupe Société Générale