Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

Épargner pour réaliser un projet

 
Les livrets d’épargne pour financer ses projets
Livrets d’épargne : les règles communes
Les livrets d’épargne sont des comptes sur lesquels chacun, quel que soit son âge, peut déposer ses économies et les faire fructifier.
La variété des livrets
Les livrets peuvent être :
Dépôts et retraits libres
Les dépôts et les retraits sont libres, et peuvent avoir lieu à tout moment sans frais. Selon son âge et ses revenus, chaque membre d’une famille peut détenir un ou plusieurs livrets réglementés, mais il est interdit de les cumuler ou de les détenir conjointement. Ainsi une personne peut détenir un LDD, un LEP et un Livret A, mais elle n’a pas le droit d’ouvrir d’autres livrets identiques à son nom dans une autre banque.
Attention, une même personne peut cumuler des livrets non réglementés similaires, que ce soit dans le même établissement bancaire ou dans des banques différentes.
Des placements plafonnés mais sûrs
Les taux de rémunération oscillent entre 1 % et 3 %. Les intérêts sont calculés par quinzaine, versés en une seule fois à la fin de l’année. Le montant des dépôts sur les livrets d’épargne est le plus souvent plafonné. À titre indicatif, depuis le 01/08/2013, les versements sont limités à :
  • 1 600 EUR pour le Livret jeune. Son taux ne peut être inférieur au taux du Livret A (1,25 %) mais la rémunération proposée par certains établissements est souvent de 1 point à 2 point supérieure. La rémunération varie entre 1,25 % et 2,75 % brut pour les livrets enfants),
  • 12 000 EUR pour le LDD (contre 6 000 EUR avant le 01/10/2012) rémunéré à 1,25 % net à compter du 1er août 2013, 
  • 7 700 EUR pour le LEP, rémunéré à 1,75 % net à compter du 1er août 2013,
  • 22 950 EUR pour le Livret A (contre 19 125 EUR avant le 1er janvier 2013), désormais accessible dans toutes les banques et rémunéré à 1,25 % net à compter du 1er août 2013.
Les livrets spécifiques propres à chaque banque peuvent avoir ou non des plafonds de versement, et il est parfois possible de les détenir conjointement. Certains établissements proposent des offres de rémunération promotionnelles pendant les 3 à 6 premiers mois après l'ouverture d'un livret.
À noter
Seuls les livrets d’épargne réglementés sont totalement exonérés d’impôts. Les intérêts produits par les autres livrets sont soumis aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu.
 
© Reed Digital, Laurence DE PERCIN, juin 2013.
Groupe Société Générale