Accès à vos comptes
Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche
Comment choisir le bon produit d’épargne ?

Quels que soient votre situation et vos objectifs, il est important d’épargner régulièrement.
Comment mettre en place une stratégie d’épargne et choisir les produits les plus adaptés ?
Conseils pour vous aider à prendre les bonnes décisions.
Avant de faire votre choix entre les différents produits d’épargne, vous devez bâtir une stratégie. Quelles sont les étapes indispensables ?
Posez-vous les bonnes questions
- Avez-vous de quoi faire face en cas d’imprévu ?
Vous devez avoir un peu d’argent de côté pour pouvoir payer une dépense imprévue. C’est ce qu’on appelle « l’épargne de précaution ».
Il existe de nombreuses formules pour vous aider à constituer ce petit pécule.
Vous ne courez aucun risque, le capital est garanti.
Cette épargne est immédiatement disponible : vous pouvez récupérer vos fonds à tout moment.
- Savez-vous comment préparer vos différents projets ?
Faites la liste de vos projets pour les années à venir : investir dans l’immobilier, mettre de côté pour l’avenir de vos enfants, préparer votre retraite...
Tenez compte de la durée pendant laquelle vous devez épargner pour mener à bien ces projets.
Réfléchissez également au niveau de risque que vous êtes prêts à prendre.
- Avez-vous assuré la sécurité financière de vos proches ?
L’avenir de votre famille est aussi un sujet important. Vous devez mettre en place des formules d’épargne afin de pouvoir, plus tard, financer les études de vos enfants ou les aider à s’installer.
Respectez les principes fondamentaux
- Définissez vos priorités et votre profil d’épargnant
Vous devez bâtir votre stratégie sur des bases solides. Avant de vous lancer, assurez-vous de choisir des placements en adéquation avec vos projets.
- Identifiez vos projets
Souhaitez-vous constituer une épargne de précaution, économiser pour vos prochaines vacances, acheter un appartement ?
Si vos objectifs sont clairs, il vous sera plus facile de choisir le placement le plus adapté.
- Choisissez votre horizon de placement
En fonction de vos projets. Si vous pensez que vous aurez besoin de cette épargne rapidement, vous devrez opter pour une formule sur quelques années ou disponible immédiatement.
En revanche, si vous avez un projet sur plusieurs années (un achat immobilier, la préparation de votre retraite...), il vous faudra choisir un placement à plus long terme.

Illustration de différents horizons de placements en fonction des types de projets:
Illustration de différents horizons de placements en fonction des types de projets
- Déterminez votre rythme d’épargne
Combien pouvez-vous consacrer à votre épargne et à quelle fréquence ?
Vous avez plusieurs possibilités pour alimenter vos placements : par versements mensuels, trimestriels, semestriels, annuels ou simplement au coup par coup, quand vous avez une rentrée d’argent.
Mettre en place des versements réguliers, même de petits montants, vous permet de vous constituer progressivement une épargne sans y penser !
- Définissez votre sensibilité au risque
Souhaitez-vous avant tout un placement sûr mais avec un rendement modéré ou recherchez-vous la performance de vos placement mais avec une prise de risque plus importante ? Tous les placements présentent des niveaux de risque différents : vous avez le choix !
Une meilleure protection de l’épargnant avec la directive de la MIF

Depuis novembre 2007, l’objectif de la directive Marché d’Instruments Financiers (MIF) est d’assurer une information complète et transparente entre un particulier et son intermédiaire financier.
En effet, lorsqu‘il recommande un produit d’épargne financière, celui-ci doit s’assurer que le placement est bien adapté à la situation personnelle, aux objectifs et au profil de l’investisseur.
- Diversifiez votre épargne
Une fois que vous aurez défini vos priorités, vous pourrez choisir entre différents placements. Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier !
Panachez vos différents investissements. Pour que votre épargne soit équilibrée, il faut qu’elle soit diversifiée.

Il est pertinent de commencer par vous constituer une épargne de précaution, sécurisée et disponible immédiatement.
Ensuite, choisissez des placements avec un potentiel de rémunération plus élevé en contrepartie d’un risque plus marqué pour faire fructifier votre capital à moyen ou long terme en fonction de vos projets.
Certains placements vous permettent de conjuguer performance et optimisation de la fiscalité.
Enfin, selon vos objectifs et votre profil d’investisseur, si votre horizon de placement est lointain, vous pouvez aussi dynamiser votre patrimoine avec des supports plus risqués mais offrant des perspectives de rendement plus attrayantes à long terme.
- Faites vous accompagner dans votre stratégie d’épargne
Gérer efficacement votre patrimoine financier demande du temps et certaines compétences.
Si vous le souhaitez, vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels : ils vous aideront tout d’abord à déterminer votre profil d’investisseur puis à construire votre stratégie d’épargne.
Renseignez-vous auprès de votre conseiller.
Quel est votre profil investisseur ? Exemple de questionnaire.
Profil 1 Vous souhaitez en priorité sécuriser vos placements.
Cela se traduit généralement par le refus de toute fluctuation à la baisse de leur valeur.
Profil 2 Vous souhaitez en priorité préserver vos placements.
Cela se traduit généralement par la recherche d’une performance régulière assortie de variations faibles, n’entraînant pas de baisse significative de leur valeur.
Profil 3 Vous souhaitez en priorité faire fructifier vos placements.
Cela se traduit généralement par la recherche d’une performance notable. Dans cet objectif, vous pouvez accepter des fluctuations modérées de leur valeur.
Profil 5 Vous souhaitez en priorité valoriser vos placements à long terme.
Cela se traduit généralement par la recherche d‘une performance significative. Dans cet objectif, vous pouvez accepter des fluctuations sensibles de leur valeur.
Profil 6 Vous souhaitez en priorité valoriser fortement vos placements à long terme.
Cela se traduit généralement par la recherche d’une performance élevée. Dans cet objectif, vous acceptez des fluctuations importantes de leur valeur.
Mentions légales
(1)Service gratuit de virement du compte bancaire vers un compte d’épargne.
Les + Société Générale
Chez Société Générale, Déclic Régulier1 le service d’épargne programmée est gratuit.
Les + Société Générale
- L’épargne haute définition : avec votre conseiller, vous faites le point et définissez ensemble une stratégie d’épargne.

- Utilisez notre simulateur pour recréer les étapes de votre vie et découvrir vos temps forts d’épargnant.
Les produits d’épargne bancaire constituent le point de départ de votre épargne. Ce sont plutôt des placements sécurisés à court moyen terme. Ils sont très accessibles : vous pouvez commencer à épargner à partir de 15 EUR par mois avec Déclic Régulier. Avec les placements bancaires, vous vous constituez une épargne de précaution.
Faire face en cas d’imprévu
En matière d’épargne, la première chose à faire est de mettre de côté « au cas où ». Des travaux, une baisse de revenus, une panne de voiture : vous devez avoir quelques économies pour faire face aux aléas.

Commencez par utiliser les livrets défiscalisés. Vous pouvez placer jusqu’à
22 950 EUR sur le Livret A2 et 12 000 EUR sur le LDD (Livret de Développement Durable)3 , ce qui représente déjà des sommes importantes ! Leur rémunération est fixée par les pouvoirs publics.
Elle est totalement exonérée d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Autre avantage : ces placements ne présentent aucun risque. Surtout, vous pouvez récupérer votre argent à tout moment, sans frais ni pénalités. Votre épargne est donc disponible si vous en avez besoin.

Si vous remplissez certaines conditions, vous pouvez avoir accès à d’autres livrets défiscalisés :
- le Livret Jeune pour les 12-25 ans4 ,
- le Livret d’Epargne Populaire (LEP) pour les personnes faiblement imposées ou non imposables5.
- Livret A : le complément indispensable de votre compte bancaire.
- Livret de développement durable (LDD) : un placement sans risque et totalement disponible.
- Livret Jeune : l’épargne des 12-25 ans.
- Livret d’Epargne Populaire (LEP) : la meilleure façon d’épargner si vous avez un faible revenu fiscal de référence.
Optimiser votre trésorerie
Si vous avez une rentrée d’argent importante ou un excédent de trésorerie, ne les laissez pas dormir sur votre compte bancaire !
Quel que soit leur montant, il vaut mieux les placer sur des comptes d’épargne. Plusieurs formules vous permettent de faire fructifier ces sommes en toute sécurité et de pouvoir en disposer à tout moment.
- Les livrets défiscalisés (voir paragraphe précédent).
- Le Compte Sur Livret (CSL) : vous pouvez effectuer des dépôts ou des retraits à tout moment6 , sans frais ni pénalités. Il n’y a pas de plafond : vous pouvez investir la somme que vous souhaitez. Le taux de rémunération est fixé par votre banque et peut évoluer.
Cependant, les intérêts sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.
Le Compte Sur Livret : une épargne sans limite, sans risque et disponible à tout moment.
Comment optimiser la rémunération de vos livrets ?

Sur les livrets, les intérêts sont calculés par quinzaine.
Pour générer des intérêts, les fonds doivent donc être présents sur votre livret pendant une quinzaine de jours, du 1er au 15ème jour du mois inclus ou du 16ème au dernier jour du mois inclus.
- Pour percevoir le maximum d'intérêts, effectuez vos versements en fin de quinzaine (par exemple le 15 ou le 30 du mois).
- Même chose pour les retraits. Attendez le 1er ou le 16 pour profiter des intérêts de la quinzaine qui précède.
- Pour être certain de choisir le bon moment, programmez vos virements aux dates clés, selon la périodicité qui vous convient et pour le montant de votre choix.
Placer une somme d’argent en attendant un projet
Si vous devez placer un capital sur une durée connue à l’avance (3 mois, 6 mois, un an...), vous pouvez opter pour les comptes à terme (CAT).
Par exemple, si vous avez reçu une donation et que vous attendez d’investir cette somme sur un placement à long terme ou si vous êtes entre deux opérations immobilières.
Vous effectuez un versement unique, à la souscription.
Le taux de rémunération est connu dès le début et garanti sur toute la durée du placement, sous réserve de respecter le terme convenu, mais les intérêts sont imposables.
Vos capitaux sont garantis par Société Générale.
En revanche, tout retrait entraine un remboursement anticipé total avec des frais et/ou pénalités et si la sortie intervient moins d’un mois après l’ouverture du compte, aucun intérêt ne sera servi.
Epargner pour préparer un projet immobilier
Si vous envisagez d’acheter un appartement, il existe une épargne spécifique pour les projets immobiliers : l’épargne logement. Le PEL8 (plan d’épargne logement) et le CEL9 (compte épargne logement) vous permettent de constituer progressivement un capital.
Le taux de rémunération est fixé par les pouvoirs publics.
Après la phase d’épargne, vous pouvez obtenir un prêt épargne logement pour financer votre projet.
Le PEL est un placement à versements réguliers.
A l’ouverture, vous versez un minimum de 225 € puis, pendant la durée de votre PEL11 , un minimum de 45 EUR par mois, 135 EUR par trimestre ou 270 EUR par semestre.
Votre épargne est rémunérée à un taux fixe de 2,50%12 par an (au 1er janvier 2014), garanti pendant toute la durée de votre plan. Autre avantage : les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu pendant les 12 premières années mais soumis aux prélèvements sociaux dès la première année.
Et si vous utilisez vos droits à prêt, vous bénéficiez d’une prime d’Etat13.
Si vous n’avez pas de projet immobilier, vous pouvez céder vos droits à prêt à un membre de votre famille qui détient lui-même des droits à prêt16.
- Le PEL : épargnez régulièrement pour vous constituer un apport personnel.
- Le CEL : une épargne disponible pour préparer un projet immobilier.
Objectif Épargne Rémunération Fiscalité(1) Dépôt min. Plafond(2) Qui peut en bénéficier
Se constituer une épargne de précaution... Livret A 1,25% nets non fiscalisé 15 € 22.950 € Toute personne physique. Chaque membre de la famille peut en détenir un.
Livret de Développement Durable (LDD) 1,25% nets non fiscalisé 45 € 12.000 € Toute personne physique ayant son domicile fiscal en France.
Livret de d'Epargne Populaire (LEP) 1,75% nets non fiscalisé 45 € 7.700 € Toute personne physique ayant son domicile fiscal en France dont le RFR ne dépasse pas un seul réglementaire(3).
Livret Jeune 2,50% nets non fiscalisé 15 € 1.600 € Toute personne physique âgée de 12 à 25 ans ayant son domicile fiscal en France.
...Sans limite de montant Compte Sur Livret (CSL) 1 bruts soumis à l'IR et aux PS 45 € illimité Ouvert à toute personne physique.
Livret Épargne Plus 0,80% + Prime de fidélité de 0,70% = 1,50% bruts soumis à l'IR et aux PS 45 € illimité Ouvert à toute personne physique.
Préparer un projet immobilier Compte Épargne Logement (CEL) 0,75% hors PS soumis aux PS 75 € 15.300 € Ouvert à toute personne physique.
Plan Épargne Logement (PEL) 2,50% hors PS soumis aux PS (+ au-delà de 12 ans à l'IR 45 € 61.200 € Ouvert à toute personne physique.
Préparer un projet à terme Plan Épargne Logement (PEB) 3,00% bruts soumis à l'IR et aux PS 50 € 100.000 € Ouvert à toute personne physique.
Taux nominaux annuels en vigueur au 01/02/2014, sous réserve de répondre aux conditions d'éligibilité des offres d'épargne présentées
(1)Fiscalité applicable : IR = impôt sur le revenu (sauf dispense d’acompte); PS : prélèvements sociaux; RFR : revenu fiscal de référence
(2)Hors capitalisation des intérêts
(3)Exemple de taux de rendement actuariel annuel brut pour un PEB souscrit en février 2014 avec un premier versement de 1 500 € et des versements réguliers de 75 €. Pour toute autre simulation, veuillez contacter votre conseiller. Le PEB est une épargne d'une durée minimum recommandée de 8 ans, totalement garantie, composée de comptes à terme et d'un compte sur livret.
Mentions légales
(2)Un Seul livret A ou Livret Bleu par personne.
(3)Réservé aux contribuables personnes physiques ayant leur domicile fiscale en France. Un seul livret par personne.
(4)Un seul livret par personne. Réservé aux 12-25 ans résidant habituellement en France. (5)Livret réservé aux contribuables personnes physiques domiciliés fiscalement en France et qui justifient d’un revenu fiscal inférieur à un plafond fixé annuellement par les pouvoirs publics. Un seul livret par personne.
(6)Sous réserve de maintenir un solde créditeur de 10 € pour éviter sa clôture.
(7)Les taux (taux de base et prime de fidélité) sont fixés par Société Générale et soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Pour tous dépôts restant sur le livret pendant 6 mois complets consécutif, il sera appliqué une prime de fidélité, en supplément de la rémunération de base, sur le plus petit solde d’encours des 12 dernières quinzaines d’intérêts. (8)Un seul PEL par personne. Plafond maximum de versements : 61.200 EUR.
(9)Un seul CEL par personne. Versement minimum à l’ouverture : 300 EUR et plafond d’épargne : 15.300 EUR.
(10)Sous réserve d’acceptation du dossier par Société Générale. Voir conditions en agence. En matière de prêt immobilier, vous disposez de 10 jours de réflexion avant d’accepter l’offre de prêt. La vente immobilière ou la construction est subordonnée à l’obtention du prêt nécessaire à son financement. A défaut, le vendeur est tenu de rembourser les sommes versées. (11)Durée minimum de 4 ans et maximum de 10 ans.
(12)Taux nominal annuel hors prime d’Etat.
(13)Prime nette d’impôt sur le Revenu mais soumise aux prélèvements sociaux représentant 2/5e des intérêts acquis au terme du PEL à partir de son 4e anniversaire et limitée à 1000 EUR. En cas de retrait, pendant la 3ième année, la prime est réduite de moitié. Pour bénéficier de la prime d’Etat, le prêt doit être d’un montant minimum de 5.000 EUR.
(14)Taux nominal net d’impôt sur le Revenu mais soumis aux prélèvements sociaux susceptible de modifications par les pouvoirs publics. Les intérêts sont calculés par quinzaine et crédités sur le compte chaque année en janvier. Ils génèrent eux-mêmes des intérêts.
(15)Sous réserve de maintenir un solde créditeur de 300 € pour éviter la clôture du compte.
(16)Voir conditions en agence.
(17)Le Plan Épargne Bancaire est un produit d’épargne bancaire composé de comptes à terme ayant pour échéance unique le 8ème anniversaire du Plan, et d’un compte sur livret. Avant 8 ans, un compte à terme est ouvert pour chaque versement. Et au 8ème anniversaire, l’épargne constituée sur les comptes à terme est versée sur le compte sur livret. L’ensemble constitue un seul et même placement. Voir conditions en agence.
Astuce
Le montant recommandé pour une épargne de précaution est d’au moins 3 mois de salaire.
En chiffres :
Près de 9 Français sur 10 détiennent un Livret A.
Source Bulletin trimestriel de la Banque de France.
Les + Société Générale
Le livret épargne plus Société Générale : un compte sur livret qui récompense votre fidélité avec une rémunération plus élevée sur votre épargne stable7
Les + Société Générale
Les CAT de trésorerie : des solutions court terme sur mesure de 1 à 24 mois.
Les CAT à Revenus : des rentes trimestrielles pendant 3, 4 ou 5 ans.
Le compte épargne Exponance : des rendements plus élevés grâce à des taux progressif sur 3, 5, ou 8 ans.
Les + Société Générale
- Le Plan Épargne Bancaire : pour constituer une épargne pendant 8 ans et préparer tous ses projets de vie, un plan exclusif SG avec une grande souplesse de versement
En complément des produits d’épargne bancaire sécurisés de type « livrets », vous pouvez accéder à des placements modulables qui vous permettent de choisir vos supports d’investissement parmi :
  • - des supports garantis à tout moment (support en Euros accessible uniquement sur les contrats d’assurance vie)
  • - des supports sécurisés à capital garanti ou protégé au terme
  • - et des supports qui proposent un potentiel de gain supérieur en contrepartie de l’acceptation d’un risque de perte en capital. Ces placements, personnalisables en fonction de vos objectifs d’investissement, vous permettent de vous constituer une épargne et de la valoriser dans une optique de préparation de vos projets à moyen-long terme.
Le rendement de l'épargne financière généralement est lié au risque : il est potentiellement plus élevé quand le risque l’est aussi.
Quelles enveloppes juridiques et fiscales choisir ?
- Compte-titres ou PEA ? Sur un compte-titres, vous déposez des valeurs mobilières : actions, obligations, titres de Sicav ou de FCP...
Vous pouvez investir sur l’ensemble des titres et OPC, sans plafond, et passer vos ordres en direct.
La fiscalité est celle des valeurs mobilières.
Le PEA est une enveloppe fiscale qui vous permet de gérer vos titres.
Vous devez investir en actions européennes de Sociétés ayant leur siège dans l’Espace économique européen, ou en Sicav et FCP éligibles au PEA.
Le plafond de versement est de 150 000 EUR au 1er janvier 2014.
Son principal avantage est sa fiscalité : les revenus du portefeuille et les plus-values de cession sont exonérés d’impôt si aucun retrait n’est effectué pendant au moins 5 ans.
Même s’il n’y a pas de durée de détention minimum, il est donc recommandé de conserver un PEA pendant au moins 5 ans pour bénéficier des avantages fiscaux.
Le PEA est un placement intéressant dans le cadre de la préparation à la retraite par exemple.
Date Type de retrait Fiscalité des plus-values du PEA Sort du PEA en cas de retrait
Avant 2 ans Total 22,5% d'impôt sur le revenu + prélèvements sociaux Clôture
Entre 2 et 5 ans 19% d'impôt sur le revenu + prélèvements sociaux
Entre 5 et 8 ans Application des prélèvements sociaux aux taux historiques
Après 8 ans Partiel Application des prélèvements sociaux aux taux historiques Ouvert nouveau versement interdit mais possibilité d’arbitrer au sein du PEA
Total ou rente viagère exonérée d'impôt sur le revenu Application des prélèvements sociaux aux taux historiques Clôture
- L’assurance vie
L’assurance vie vous permet de vous constituer un capital pour financer des projets tels que votre retraite, les études des enfants… ou préparer la transmission de votre patrimoine, dans un cadre fiscal avantageux.
Vous ouvrez votre contrat avec un premier versement du montant de votre choix (il suffit pour cela de respecter le minimum du contrat).
Vous pouvez effectuer ensuite des versements réguliers dont vous choisissez la fréquence et le montant (en respectant le minimum de votre contrat) ou des versements au coup par coup.
Vous choisissez les supports sur lesquels investir parmi :

- les supports sécuritaires, comme les fonds en euros qui proposent une garantie du capital à tout moment

- les supports plus risqués dits « en unités de compte » pour profiter des opportunités des marchés sur le long terme, en contrepartie de l’acceptation d’un risque de perte en capital
Vous pouvez bien entendu effectuer des arbitrages entre vos différents supports quand vous le souhaitez (modalités et conditions tarifaires détaillées dans la note/notice d’information du contrat).
Vous pouvez également, sous certaines conditions, confier la gestion de votre contrat à des experts, en optant par exemple pour la gestion déléguée à travers Alliage gestion ou la Gestion sous mandat.
Un contrat d’assurance vie n’a ni plafond de versement maximum, ni limite de durée.
L’un des principaux atouts de l’assurance vie réside dans sa fiscalité avantageuse en cas de rachats, notamment à partir du 8ème anniversaire de votre contrat.
Enfin, l’assurance vie est aussi un outil de transmission de votre patrimoine : le capital constitué et les intérêts sont transmis en cas de décès aux bénéficiaires que vous aurez désignés préalablement. Ainsi, en ouvrant un contrat d’assurance vie, vous protégez vos proches.
Dans la plupart des cas, le capital transmis sera exonéré de droits de succession.
En savoir plus sur l’assurance vie.
Durée du contrat Imposition
Moins de 4 ans Impôt sur le revenu ou prélèvement forfaitaire libératoire de 35%
Entre 4 et 8 ans Impôt sur le revenu ou prélèvement forfaitaire libératoire de 15%
Après 8 ans Les intérêts et plus-values sont exonérés d'impôt à hauteur de 4 600 € pour une personne seule (ou 9 200 € pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune) puis soumis au-delà :
- à l’impôt sur le revenu
- ou au prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5%
Les + Société Générale
- Compte titres ordinaire : gérez un portefeuille boursier en toute simplicité.
- PEA : investissez en Bourse dans un cadre fiscal avantageux.
- PEA PME : un nouveau PEA pour soutenir les PME et les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI)
Cliquez ici pour fermer la vidéo
Groupe Société Générale