Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

Emprunter

Taux fixe ou variable ?
La durée d’un prêt immobilier impose d’être vigilant sur le taux du crédit. Il détermine la charge financière supportée par l’emprunteur à travers le montant des intérêts à payer.
Prêt à taux fixe : jouer la sécurité
Le taux fixe est une véritable assurance pour le souscripteur d’un crédit immobilier. L’emprunteur bénéficie pendant toute la durée du prêt du même taux d'emprunt déterminé lors de la signature du contrat.
S’il est à l'abri des hausses éventuelles des marchés financiers, il ne bénéficie cependant pas des baisses.
Même avec un taux fixe, il est possible d'adapter les mensualités payées ou la durée du prêt aux évolutions de revenus de l'emprunteur. Les mensualités deviennent alors modulables ou progressives.
Les taux fixes proposés par la banque sont établis en fonction de l'OAT (Obligation Assimilables du Trésor) à dix ans.
Plus la durée d'un crédit à taux fixe est courte, plus le taux consenti est faible.
Prêt à taux variable : plus de souplesse
Un prêt à taux variable est celui dont le taux initial évolue en fonction d’une périodicité et d'un indice fixés au contrat (souvent l'indice interbancaire de la zone euro, Euribor).
Le taux de départ est plus bas qu'un taux fixe (0,50 point de moins en décembre 2011). Son évolution peut être à la hausse (la hausse du taux est en général plafonnée) ou à la baisse entraînant:
  • un changement de la mensualité avec toujours la même durée du prêt,
  • une mensualité stable avec une modification de la durée.
L’inconvénient majeur du taux variable est l’impossibilité pour l’emprunteur de connaître le coût total de son prêt lors de sa souscription.
 
À savoir
Aujourd'hui, la durée moyenne des crédits est de mois de 20 ans.
 
© Reed Contents, Claude DANGUY, juin 2013.
Groupe Société Générale