Accès à vos comptes
Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

Les principales charges déductibles

Les autres déductions possibles
Des déductions à ne pas oublier
Les frais engagés pour l’accueil de certaines personnes, pour la constitution d’une retraite ou encore pour l’entretien d’immeubles sont à déduire des revenus.
Accueillir une personne de plus de 75 ans
L’accueil d’une personne âgée de plus de 75 ans dont les revenus ne dépassent pas le plafond pour percevoir le minimum vieillesse permet au contribuable de bénéficier d’une déduction forfaitaire de
3 407 EUR. La personne accueillie ne doit pas être un ascendant.
Le contribuable doit choisir entre cette déduction et la majoration du quotient familial, s’il choisit de rattacher la personne accueillie au foyer fiscal.
Cette déduction forfaitaire n’est pas imposable au titre des revenus de la personne accueillie (et n’entre pas en compte pour le calcul de ses allocations).
Déduire la CSG
La CSG est déductible du revenu global, à hauteur de 5,1 %. Il s’agit de la CSG payée notamment sur les revenus fonciers, les rentes viagères à titre onéreux, les revenus de capitaux mobiliers soumis au barème progressif de l’impôt, les revenus des locations meublées non professionnelles.
La CSG prélevée sur les revenus du patrimoine soumis à une taxation forfaitaire (cessions immobilières), à un prélèvement libératoire ou exonérés d'impôt sur le revenu n’est pas déductible.
Les charges foncières
Il s’agit des charges afférentes aux immeubles classés monuments historiques, inscrits à l’inventaire supplémentaire ou labellisés par la Fondation du patrimoine en raison de leur intérêt historique ou artistique. Il faut que le propriétaire en conserve la jouissance à titre de résidence principale ou secondaire et qu'il s'engage à conserver le bien pendant une durée minimale de 15 ans.
Les autres possibilités
Les versements suivants sont également déductibles des revenus :
  • le complément retraite mutualiste (Corem),
  • le complément retraite des hospitaliers (CRH),
  • les arrérages de rentes constituées avant le 02/11/1959 à titre gratuit ou onéreux,
  • les versements effectués aux mutuelles ou unions de mutuelle en vue de la retraite mutualiste d'ancien combattant.
 
© All Contents, COURAULT Fabrice, mise à jour GIRAUD Eric, janvier 2016.
Groupe Société Générale