Accès à vos comptes
Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

Assurer son véhicule

 
Assurance auto : comprendre le bonus-malus
 
Bonus et malus sont des coefficients de réduction ou de majoration (compris entre 0,50 et 3,50) appliqués au tarif de base de l’assurance auto souscrite.
Principe du bonus-malus
Fixé par la loi et appliqué obligatoirement par tous les assureurs, le bonus-malus récompense les bons conducteurs et pénalise ceux qui ont des accidents. La cotisation d'assurance auto augmente ou diminue en fonction de ce coefficient.
 
Règles du bonus-malus
Les conducteurs qui ne causent pas d’accident voient leur cotisation diminuer : le bonus.
Ceux qui sont responsables d’un ou plusieurs accidents voient leur cotisation augmenter : le malus.
La période de référence pour le calcul du bonus ou malus couvre les 12 mois qui précèdent de 2 mois la date anniversaire du contrat. Pour une échéance au 01/04/2015 l’assureur tient compte des sinistres survenus entre le 01/02/2015 et le 31/01/2016.
 
Coefficient du bonus-malus
A l'origine, le coefficient du bonus-malus est de 1. Ainsi, quand le coefficient est :
  • égal à 1, la prime ne profite pas de bonus donc de réduction ni ne subit de malus donc d'augmentation,
  • inférieur à 1, l’assuré bénéficie d’un bonus,
  • supérieur à 1, il subit un malus.
 
Calcul du bonus
Chaque année sans sinistre engageant la responsabilité de l’assuré lui apporte un bonus c'est-à-dire, une réduction de sa prime d'assurance. Pour calculer le nouveau coefficient, il suffit de multiplier celui de l’année précédente par 0,95. Le bonus maximum est fixé à 0,50.
Par exemple, si le coefficient précédent était de 0,80, on réalise l’opération suivante :
0,80 x 0,95 = 0,76.
Le nouveau coefficient sera de 0,76.
Au bout de 13 ans sans accident responsable, l’assuré bénéficie du bonus maximum de 0,50.
En outre, si l’assuré a bénéficié d’un bonus maximum de 0,50 pendant 3 ans consécutifs, aucun malus ne lui est appliqué pour le premier accident responsable total ou partiel qu’il pourrait avoir.
 
Calcul du malus
Chaque accident dont l’assuré est totalement responsable entraîne un malus, c'est-à-dire une majoration de sa prime d’assurance. On obtient le nouveau coefficient en multipliant par 1,25.
Par exemple, le coefficient précédent était de 0,80 et l’assuré a eu 1 accident totalement responsable : 0,80 x 1,25 = 1. Le nouveau coefficient sera de 1.
Si l’assuré est partiellement responsable, le coefficient multiplicateur est de 1,125.
Si l’assuré a plusieurs accidents responsables au cours de la même année d’assurance, le coefficient est multiplié autant de fois qu’il y a eu d’accidents, sans pouvoir excéder 3,50. Ainsi, avec un coefficient de 0,80, 2 accidents totalement responsable et 1 partiellement responsable, le nouveau coefficient sera de 1,4 (soit 0,80 x 1,25 x 1,5 x 1,125).
Le malus disparaît au bout de 2 ans sans accident.
 
© All Contents, Laurence DE PERCIN, octobre 2015.
Groupe Société Générale