Espace Conseil Bienvenue dans cet espace qui regroupe l'ensemble des guides, outils et conseils
pratiques de notre site, pour mieux vous accompagner dans tous vos projets !
Nouvelle recherche

Assurer son logement

L’assurance habitation
Un contrat pour quelles garanties ?
L’assurance habitation est obligatoire pour les locataires d’un logement non meublé et ce depuis la loi Quillot du 22/06/1982. Ils doivent, d’ailleurs, remettre une attestation d’assurance à leur propriétaire au moment de la signature du bail. Pour les propriétaires et les locataires d'un appartement ou d'une maison individuelle en meublé, l'assurance est facultative, mais vivement conseillée.
Assurance habitation : pour garantir les dommages aux biens 
Le contrat d'assurance habitation garantit les dégâts causés :
  • au logement (studio, appartement, maison individuelle),
  • aux objets usuels (le mobilier, la vaisselle, le linge, le matériel hi-fi, vidéo, TV et informatique, l'électroménager, les vêtements),
  • aux objets de valeur.
Les véhicules situés dans le logement ne sont pas couverts (mais ils le sont par l’assurance auto). En général les objets mobiliers de plein air ne sont pas couverts. Néanmoins certains assureurs proposent des options « assurance jardin ». Quant aux biens professionnels, s'ils sont assurés, leur indemnisation peut être plafonnée.
Assurance logement : pour les dommages causés aux autres
L’assurance habitation garantit la Responsabilité civile du souscripteur. Elle couvre les dommages causés aux autres par l’assuré mais aussi par les personnes dont il est responsable.
En général, les garanties couvrent la Responsabilité civile de l’assuré, lorsqu'il cause des dommages corporels ou matériels aux autres, du fait de son imprudence ou de sa négligence.
Cette garantie s’étend :
  • aux personnes vivant habituellement dans le logement,
  • aux enfants ne vivant plus au foyer s'ils poursuivent leurs études (et jusqu'à un certain âge)
 
A noter
Avant de signer votre contrat d’assurance habitation, définissez vos besoins en fonction de votre situation : locataire ou propriétaire, nombre de pièces, montant des capitaux (objets usuels/objets de valeur) à assurer.
Et tenez compte également : du montant des franchises, des plafonds de garantie, de l’étendue de l’indemnisation (remboursement valeur à neuf par exemple), du niveau d’assistance, des exclusions, etc.
 
 
© Reed Digital, Laurence DE PERCIN, janvier 2013.
Groupe Société Générale