Vous êtes ici
Aider ses enfants
Aider vos enfants et petits-enfants
Transmission de votre patrimoine, épargne, prévoyance, financement de leurs études... Comment les aider à préparer leur avenir ?

L’avenir de vos enfants ou petits-enfants est un sujet qui vous tient à coeur. En fonction de vos moyens et de vos objectifs, il existe de nombreuses façons de les aider à toutes les étapes de leur vie.
Privilégier la donation
  • La donation vous permet de transmettre, à titre gratuit, de votre vivant, une partie de votre patrimoine en toute propriété ou en nue-propriété : immobilier, sommes d’argent, titres... Pour être valable, elle doit être établie par un notaire.
  • Avec la donation simple, ces sommes ou ces biens sont considérés comme des « acomptes » sur la part de chacun dans votre succession. Leur valeur sera celle du jour de votre décès.
  • Si vous souhaitez organiser par anticipation la transmission de votre patrimoine et éviter les tensions familiales, la donation-partage est une bonne solution. Les biens donnés sont définitivement évalués à la date de cette donation. Ainsi, au moment de votre succession, quelle que soit l’évolution de la valeur des lots, il n’y aura aucun comptes à faire. Et le partage des biens entre les bénéficiaires ne pourra pas être remis en question.
Les donations bénéficient d'un régime fiscal intéressant par rapport à la fiscalité des successions. Ainsi, vous pouvez donner, sans payer de droits de donation :
  • - jusqu’à 100 000 EUR à chacun de vos enfants ;
  • - jusqu’à 31 865 EUR à chacun de vos petits-enfants ;
  • - jusqu’à 5 310 EUR à chacun de vos arrière-petits-enfants.
 
Ces différents abattements personnels peuvent se cumuler. Pour les donations consenties à compter du 17 aout 2012, ils s'appliquent par période de 15 ans au lieu de 10 ans précédemment.

  • Grâce au « don manuel », vous pouvez également donner des sommes d’argent, mais aussi transmettre des biens mobiliers corporels (un bijou, un tableau) sans passer devant le notaire.
  • Les dons de sommes d’argent au profit d’un enfant, petit-enfant, arrière-petit-enfant peuvent être exonérés dans la limite de 31 865 EUR :
  • - si les bénéficiaires sont majeurs ou mineurs émancipés ;
  • - si le donateur est âgé de moins de 80 ans au jour de la transmission.
Ce plafond est applicable aux donations consenties par un même donateur à un même donataire.

  • Avec la réforme de la fiscalité du patrimoine de juillet 2011, les dons de somme d’argent peuvent désormais être effectués tous les 10 ans au lieu d’une seule fois. Cette exonération se cumule avec les abattements au titre des donations « classiques ».
  • Enfin, à l’occasion d’un événement particulier comme un anniversaire, un mariage ou la réussite d’un examen, vous pouvez offrir un « présent d’usage ». Ce cadeau n’est pas soumis au paiement de droits, à condition qu’il ne soit pas excessif, c’est-à-dire que la somme soit modique par rapport à votre patrimoine.
 
Penser à l’assurance vie
Pour assurer l’avenir de vos enfants ou petits-enfants, vous pouvez les nommer bénéficiaires de vos contrats d’assurance vie. Vous épargnez à votre rythme, et les sommes investies ainsi que les intérêts leur seront versés à votre décès.
Le placement effectué en euros est très fiable et ne court aucun risque : il rapporte chaque année des intérêts garantis.
En revanche, vous pouvez essayer d’améliorer ce rendement en choisissant d'investir en Bourse ou en placements immobiliers, par le biais des contrats multi supports. Choisissez le contrat qui correspond le mieux à vos objectifs !
Télécharger le formulaire n° 2735 pour déclarer un don manuel à l’administration fiscale. Parlez-en à votre Conseiller en Gestion de Patrimoine !
Les offres
Société Générale
La Solution donation : pour investir les sommes issues d’un don manuel au sein d’ un contrat d’assurance vie ouvert au nom de l’enfant ou du petit-enfant qui reçoit la donation.
Solution Donation
Les offres
Société Générale
Spécial études : un contrat d’assurance vie qui s’adapte au budget des parents avec en option, un contrat de prévoyance.
Plan Études Société Générale
Constituer une épargne
Vos enfants ou petits-enfants sont encore petits. Vous souhaitez commencer à leur constituer une épargne pour les aider plus tard à démarrer dans la vie ? Selon vos objectifs et vos moyens, il existe plusieurs familles de placements.
  • Les livrets d’épargne
    Pour de jeunes enfants, la solution des livrets est simple et sans contraintes.
    L’argent placé est rémunéré à un taux garanti net d’impôts et reste disponible à tout moment en cas de besoin. Il est possible d’épargner même si on ne peut y consacrer qu’un petit montant chaque mois (à partir de 15 EUR). Le Livret A peut être ouvert par un représentant légal dès la naissance de l’enfant. Le Livret Jeune par le jeune lui-même, dès 12 ans.
  • L’épargne logement
    Pour constituer progressivement une épargne à votre enfant, le Plan Épargne Logement (PEL) est sûr et garanti, avec un taux nominal annuel de 2,50 % actuellement (hors prime d’État). Nul besoin d’avoir un projet immobilier : vous pouvez ouvrir un PEL à votre adolescent pour qu’il dispose d’une épargne à sa majorité. Cet argent lui sera alors utile pour ses études, son installation dans un appartement ou même un voyage !
  • L’assurance vie
    Avec l’assurance vie, vous pouvez ouvrir suffisamment tôt un support à votre enfant. Cela lui permettra de profiter par la suite de l'épargne accumulée et de sa fiscalité attrayante, notamment au bout de 8 ans de détention.
    Le taux de rémunération reste globalement attractif. Et bonne nouvelle pour votre budget : de nombreux contrats sont accessibles pour de petits montants !


 


 
Protéger ceux que vous aimez
  • Glissade, brûlure en cuisine, coupures graves … Les accidents de la vie quotidienne sont plus courants qu’on ne le pense. Aujourd'hui, il est possible de protéger l’ensemble de votre famille contre les conséquences durables d’un accident. Pensez-y !
  • La vie réserve parfois de bien mauvaises surprises. Vous souhaitez plus que tout mettre vos enfants à l’abri s'il vous arrivait quelque chose. Avec l’assurance décès, vous protégez financièrement vos enfants en cas de décès ou de perte d'autonomie prématurés. Elle leur garantit le versement d’un capital ou d’une rente pour leur permettre, par exemple, de poursuivre leurs études.
  • Avez-vous pensé à préparer vos obsèques ? Démarches administratives, organisation des funérailles, respect des dernières volontés et surtout prise en charge financière... Prévoir ces formalités évitera bien des soucis à vos enfants.






Le plus Société Générale
Consultez notre Zoom sur l'argent de poche
Les offres
Société Générale
Livrets d'épargne
Pour épargner régulièrement sur les livrets de vos enfants
Déclic Régulier Plan d'Épargne Logement
Le plus Société Générale
Avec l’enregistrement du numéro de compte des livrets de vos enfants et petits-enfants sur votre Espace Client, vous pouvez effectuer des virements gratuitement par Internet vers leurs comptes.
En savoir plus sur l'accès à vos comptes en ligne >>
Les offres
Société Générale
Quatre formules de gestion pour un contrat d’assurance vie accessible dès 50 EUR par mois
Érable Évolution
Les offres
Société Générale
Garantie des accidents de la vie, garantie obsèques, assurance décès Généa... protégez ceux que vous aimez.
En savoir plus >>
graphique
Aux étudiants
  • Financer leurs études
    Le démarrage des études est généralement accompagné d’un cortège de frais incontournables… Au-delà du règlement de la scolarité, il faut faire face à toutes les dépenses nécessaires au bon déroulement de sa vie étudiante : ordinateur, livres, transport, mutuelle, sans oublier les sorties !
    Ces dépenses sont trop lourdes pour votre budget mensuel et vous souhaitez conserver votre épargne pour d’autres projets ? Votre enfant peut recourir à un financement spécifique tel un prêt étudiant, pour lequel vous vous porterez caution.
  • Les aider à financer leur logement
    Aujourd'hui, la plupart des étudiants sont logés chez leurs parents à titre gratuit.
    Pour ceux qui doivent quitter le domicile familial pour poursuivre leurs études, le financement d'un logement est une contrainte de taille. C’est souvent le poste le plus important dans le budget d’un étudiant ! En cas de location, vous pouvez par exemple vous proposer comme garant du contrat de bail de son logement. Et même si votre enfant gagne désormais sa vie, votre caution peut être un coup de pouce pour faire accepter son dossier de location !
    Si vous le pouvez, une solution peut être d’investir dans l’immobilier. Le studio acheté pour vos enfants sera peut-être utile à vos petits-enfants. Et plus tard, vous pourrez le louer pour vous assurer une rente.
    Mais votre enfant a peut-être déjà lui-même des économies et donc, la capacité de se lancer dans un projet immobilier. C’est le moment pour lui d’utiliser les droits à prêt de son Plan Épargne Logement. Et pour optimiser son financement, n’oubliez pas que vous pouvez lui céder les vôtres !
  • La question de la voiture
    Votre enfant a besoin d’une voiture pour se rendre à l’université ou sur son lieu de stage ? Quelle voiture acheter et surtout comment la financer ? Comment faire face à toutes les dépenses annexes : carte grise, assurance, essence, parking, sans oublier le permis ? Si vous ne souhaitez pas toucher à vos économies, un prêt personnel peut vous aider à financer une voiture ou un deux-roues.
    Votre enfant vous emprunte régulièrement votre voiture ? Vous pouvez le désigner comme conducteur secondaire sur votre contrat d’assurance automobile. Cela entraînera probablement une hausse de cotisations mais il commencera à se constituer un bonus !


Aux petits et grands enfants
  • Aider un jeune actif à démarrer
    Un jour, votre étudiant devient un jeune actif. Son entrée dans la vie active peut être un peu laborieuse. Pour l’aider à s’installer ou à faire face à certains imprévus, vous pouvez être amenés à lui prêter de l'argent. Dans ce cas, même si vos relations sont excellentes, pensez à établir un écrit et à le faire enregistrer à la recette des impôts. Cette reconnaissance de dette suffit pour établir le prêt familial. Elle vous évite d’éventuels litiges sur le plan juridique et fiscal.
  • La garde des enfants
    Vous êtes des grands-parents disponibles et attentifs. Vacances scolaires, mercredis ou petits rhumes d’hiver sont autant d’occasions de garder vos petits-enfants. Vous êtes heureux de pouvoir ainsi les aider au quotidien si votre petit-enfant blesse quelqu’un ou cause un dommage matériel pendant qu’il est avec vous, dans quelle mesure votre responsabilité est-elle engagée ? Sachez que ses parents restent responsables. C’est en effet leur garantie « responsabilité
    civile » (garantie intégrée au contrat d’assurance habitation) qui permettra le cas échéant d’indemniser la victime.

Les offres
Société Générale
Des prêt personnels dédiés à la vie étudiante
Prêts étudiants et apprentis artisans
Le saviez vous ?
« L’obligation alimentaire » est imposée par la loi (Code civil – art 203 à 211) : c’est l'obligation légale de fournir à un membre proche de la famille par le sang ou par alliance l'aide matérielle indispensable pour vivre. Elle peut s’appliquer dans les deux sens : des parents vers les enfants mais aussi des enfants vers leurs parents !
Simulateur PEL
Les offres
Société Générale
« Le permis à un euro par
jour » pour financer la formation au permis de conduire
Prêt permis à 1€/jour
 
Groupe Société Générale