Compte titres ordinaire, pour investir en bourse

Compte titres ordinaire,

gérer un portefeuille boursier en toute simplicité
Service de Règlement Différé (SRD)
Le Service de Règlement Différé (SRD) permet, aux épargnants qui le souhaitent, de différer le règlement de leurs opérations d’achat et de vente jusqu’à la fin du mois sur certaines valeurs d’Euronext dites « éligibles au SRD ».
 Le titulaire du compte titres agit « à crédit » (en ayant une couverture minimum en permanence), en s’assurant d’apporter les liquidités nécessaires pour régler les titres achetés à la fin du mois. Il « anticipe » sur l’évolution du cours des actions à court terme.
 L'utilisation du SRD peut amplifier les gains mais aussi les pertes. La faculté de proroger la position au SRD peut encore accroître ce mécanisme. 
L'attention de l'investisseur est attirée sur le fait que le service du SRD peut ne pas être adapté à son profil d'investisseur tel qu'il est défini par son niveau de connaissance et d’expérience. Ces opérations au SRD s'effectuent sous sa seule responsabilité.
 
Les risques du SRD
Les transactions au SRD peuvent présenter un caractère spéculatif, ce qui accentue les risques en cas d’évolution défavorable des marchés. Dans la mesure où le SRD permet d’investir jusqu’à 5 fois le montant des capitaux affectés en couverture, l’attention de l’investisseur est attirée sur le fait que les pertes peuvent dépasser le montant de ces capitaux. Le SRD est d'ailleurs, à ce titre, inadapté pour un placement défensif. 
L’investisseur potentiel doit préalablement s’assurer que le SRD et les instruments financiers dont l’acquisition est envisagée correspondent à leurs objectifs, à leur situation patrimoniale et budgétaire, à leur horizon de placement et à leur profil investisseur. L’investisseur doit également surveiller ses positions en permanence afin d'éviter toute insuffisance de couverture. Dans un tel cas (dû par exemple à la baisse de valorisation des titres affectés en couverture), l’investisseur a l’obligation de rétablir sans délai son niveau de couverture. Si l’investisseur ne répond pas dans le délai d’un jour de bourse à une mise en demeure de rétablir sa couverture, Société Générale devra procéder à la liquidation partielle ou totale de ses positions avec SRD, et le cas échéant, de sa couverture.
Les valeurs éligibles au SRD
Euronext décide de l'éligibilité des valeurs au SRD principalement sur la base de deux critères : 
  • la capitalisation boursière de l’entreprise, 
  • et la liquidité de la valeur (nombre suffisant de transactions).
À tout moment, une valeur peut devenir éligible au SRD dès lors qu'elle remplit les critères requis. À l'inverse, une valeur éligible peut être retirée, notamment si elle ne remplit plus ces critères. En cas de retrait d'une valeur par Euronext de la liste des titres éligibles au SRD, l'investisseur peut être contraint de dénouer sa position.
Par ailleurs, les trackers sont automatiquement éligibles au SRD dès leur admission.
Couverture – effet de levier
Lors d'un achat avec SRD, une couverture est demandée en garantie des engagements pris.
Elle peut être constituée :
  • d'espèces (disponibles sur votre compte de couverture SRD, compte facultatif alimenté par des virements du compte de particuliers de l'épargnant), 
  • d'obligations,
  • d'actions, 
  • ou de certains OPCVM.
Le SRD permet de procéder à des achats de titres d’un montant supérieur à ce que l'épargnant pourrait prétendre en réalisant ces opérations au comptant. En effet, il dispose d’un potentiel d’engagement SRD qui dépend de ses avoirs en couverture, auquel est appliqué un coefficient multiplicateur qui représente un effet de levier.
 
Les effets de levier sont les suivants :
  • une couverture constituée d'actions et/ou d'OPCVM actions permet des engagements au SRD d’un montant 2,5 fois supérieur ;
  • une couverture constituée d'obligations et/ou d'OPCVM obligataires permet des engagements au SRD d’un montant 4 fois supérieur ;
  • une couverture constituée d'espèces (sur le compte de couverture SRD) et/ou d'OPCVM monétaires permet des engagements au SRD d’un montant 5 fois supérieur.
 
Exemple de couverture
Un investisseur possède 10 000 EUR d’actions sur son compte titres ordinaire (achetées et réglées, pas obligatoirement des actions éligibles au SRD) et
5 000 EUR sur le compte espèce SRD. Il dispose ainsi d'une couverture de
15 000 EUR. Grâce à l’effet de levier du SRD, il peut acquérir 2,5 x 10 000 EUR + 5 x 5 000 EUR, soit 50 000 EUR d’actions au SRD.
Que se passe-t-il après un achat au SRD ?
Les détenteurs de titres au SRD peuvent :
  • revendre les titres dans le même mois boursier ;
  • ou, au moment de la liquidation boursière (4 jours de Bourse avant le dernier jour du mois) :
    • soit régler en espèces les titres achetés au SRD pour les détenir au sein de leur compte titres ordinaire,
    • soit décider d’attendre une prochaine liquidation boursière pour payer leurs titres grâce au système des prorogations.
*Les frais de courtage restent dus. Dans le cas d'une prorogation, la commission de prorogation reste due. 
 
Un investissement boursier comporte un risque moyen à fort en capital dont les pertes peuvent, dans des situations exceptionnelles, atteindre la totalité du capital investi. Une diversification du portefeuille est donc recommandée. Les investisseurs devront préalablement s’assurer que les instruments financiers achetés correspondent à leurs objectifs, à leur situation patrimoniale, à leur horizon de placement et à leur profil d’investisseur.
Photo copyright Benoît Roland
Groupe Société Générale