Accès à vos comptes
null

SCPI de Déficit Foncier – Amundi Défi Foncier 2

Investissez indirectement dans de l’immobilier résidentiel locatif ancien à rénover et déduisez le déficit foncier de vos revenus fonciers et globaux
Amundi Défi Foncier 2 permet d'investir dans l’immobilier locatif ancien à rénover, via une SCPI (Société Civile de Placement dans l'Immobilier), une solution pour diversifier son patrimoine et déduire de ses revenus fonciers et globaux le déficit foncier généré (selon la réglementation fiscale en vigueur au 01/01/2016).
Le mécanisme fiscal du déficit foncier
La SCPI engage des dépenses déductibles du revenu foncier qui génèrent un déficit fiscal que le souscripteur peut imputer sur ses autres revenus fonciers ou, pour partie, sur son revenu global en cas d’insuffisance de revenus fonciers.
Le déficit foncier relève de la fiscalité de droit commun et n’est pas soumis au plafonnement global des niches fiscales.
  • Pour un investisseur soumis au régime réel d’imposition et ayant des revenus fonciers : le déficit foncier s’impute sur ses revenus fonciers existants sans limite de montant. En cas de revenus fonciers insuffisants, le déficit foncier (ne résultant pas d’intérêts d’emprunt) s’impute sur son revenu global dans la limite de 10 700 euros par an.
  • Pour un investisseur n’ayant pas de revenus fonciers à la date de souscription : le déficit foncier généré par la SCPI (ne résultant pas d’intérêts d’emprunt) est déduit de son revenu global dans la limite de 10 700 euros par an.
Dans les deux cas, le déficit foncier restant sera imputable pendant 10 ans sur les revenus fonciers à venir.
L'immobilier locatif au travers de cette SCPI
  • Un accès dès 10 000 € à un portefeuille diversifié de biens immobiliers sélectionnés, correspondant aux besoins locaux en logements pour réduire le risque locatif.
  • Les préoccupations habituelles liées à l'investissement en direct (disponibilité ou choix des biens, formalités de transaction, attente de la livraison, recherche et gestion des locataires et encaissement des loyers...) prises en charge par l'équipe de gestion, moyennant commission.
C’est un placement long terme, les parts étant bloquées pendant une durée de 15 ans, pouvant atteindre 17 ans si la totalité des immeubles n’était pas vendue au terme des 15 ans. Il existe un risque de perte en capital et le rendement de la SCPI n’est pas garanti.
Groupe Société Générale